Accueil Site officiel de l'OGC Nice

voir diaporama

01.06.2021

Rétro

Crédit photos : OGC Nice | IconSport | Kick Off Prod
  • Dimanche 23 août 2020. Première titularisation en L1 pour Gouiri, premier doublé (2-1 contre Lens). Ce qui lui vaut les remerciements du capitaine Dante, homme fort du début de saison jusqu'à sa terrible blessure début novembre à Angers.
  • 2 ans et demi après, le Gym retrouve la Coupe d'Europe, à Leverkusen. À l'excitation succède la déception : les Niçois sont corrigés sous une pluie battante en Allemagne (6-2).
  • Une image rare, beaucoup trop rare : les gradins de l'Allianz Riviera animés par la présence d'un millier de supporters niçois, venus assister au bel affrontement entre le Gym et le LOSC, futur champion de France (1-1, le 25 novembre 2020).
  • De nouveau confinés, les Niçois ne reverront plus l'Allianz cette saison. Ils ne seront pas là, non plus, pour se recueillir avec les joueurs après l'attentat perpétré à la Cathédrale Notre-Dame, le matin de Nice - Beer-Sheva (victoire 1-0).
  • Éliminé en Europa League, malmené en championnat, le Gym vit une fin d'année compliquée. Le soleil ressurgit à Nîmes, où les hommes d'Adrian Ursea, nommé à la tête de l'équipe première 10 jours plus tôt, s'imposent au bout du suspense.
  • Devant les sièges désespérement vides du Louis-II, Walter Benitez dépose une écharpe aux couleurs du Gym. Sur le terrain, le Gym vit une soirée cauchemardesque, la blessure de Reine-Adélaïde venant s'ajouter à la défaite (2-1).
  • Reporté en février, le derby peut enfin se jouer. Passés à côté de leur première période, les Niçois sont tout près de ramener le point du nul. Mais le coup franc de Gouiri vient s'échouer sur le montant de Mandanda, à la 95e. Terrible (défaite 3-2).
  • Le soulagement. 16es avant le déplacement en Bretagne, Flavius Daniliuc et ses coéquipiers s'imposent au Roazhon Park de Rennes (1-2). « Un match charnière », comme le racontera plus tard Adrian Ursea.
  • Nice et Marseille se retrouvent le 20 mars 2021. Le récital rouge et noir se conclut par un tacle rageur d'Alexis Claude-Maurice dans les buts marseillais (3-0). Le peuple niçois tient sa revanche.
  • Arrivés pendant l’hiver, Saliba et Todibo ont stabilisé la défense, et éloigné le Gym de la zone rouge. Nice termine en première partie de tableau (9e). Avec quelques jolis succès, comme face à Montpellier (3-1), Brest (3-2) ou encore Lyon (2-3).