Accueil Site officiel de l'OGC Nice

« On sent que l’OGC Nice ne nous oublie pas »

Solidarité Vallées

11 octobre 2021

« On sent que l’OGC Nice ne nous oublie pas »

Un an après le passage de la tempête Alex, de nombreuses familles de l’arrière-pays étaient invitées lors de Nice-Brest. Installées dans la Tribune Citoyenne, qui accueille chaque match les soignants et les associations soutenues par le Fonds de Dotation, elles ont pu assister au succès des Aiglons (2-1). Et nous donner de leurs nouvelles. 

Il y a un an, le monde s’écroulait sur nos vallées et leurs habitants. La terrible Tempête Alex s’abattait sur la Vésubie, la Roya, la Tinée, balayait des maisons, des vies et des quotidiens. Bouleversés par la catastrophe, l’OGC Nice, son Fonds de Dotation, ses joueurs, ses partenaires, ses supporters et ses sympathisants s’étaient associés et avaient agi ensemble pour donner à ceux qui avaient tout perdu. 

A l’époque, une double opération rouge et noir avait permis de récolter 30.000€, transformés en aide pratique par l’association Partagence. Un an après, l’OGC Nice continue à soutenir les sinistrés. « En 1 an ce sont plus de 100 familles qui ont pu être aidées grâce aux fonds récoltés par le Gym, souligne Jérôme Melin, Coordinateur de l’association Partagence. La somme a permis de réaménager de nombreuses habitations via l’achat de mobilier. »

Samedi 2 octobre, comme face au Milan, les sinistrés des vallées étaient invités à l’Allianz Riviera, pour le duel face aux Bretons. L’occasion de prendre également des nouvelles des sinistrés aidés par le Club, un an après le drame. 

C'est dit : 

M. Courtois, Pisciculteur à Roquebilière :

« On est maintenant à 60% de notre capacité de production. On ne s'attendait pas à ce niveau-là seulement 1 an après la tempête. Sans l’aide de l’OGC Nice on n’en serait certainement pas-là. Grâce au Club, Partagence nous a amené un frigo, une machine à laver ainsi que des bons d’achat chez Ubaldi et Basika. On sent aussi que le Gym ne nous oublie pas. Nous avons reçu des places pour le match Nice – Milan fin juillet, c’était un super moment. Et nous avons été invités à Nice-Brest ce samedi. Ça permet de se changer les idées et ça fait vraiment plaisir car c'est vrai que depuis la tempête, on a vraiment la tête dans le guidon, et plus vraiment l’esprit disponible pour les loisirs. »

Mme Bertagnolio, de Saint-Martin-Vésubie :

« L’an dernier, nous avions été aidés par l'OGC Nice et l’association Partagence. On avait reçu du mobilier et de l'électroménager. On a également eu un bon chez Ubaldi, qui nous a permis d’acheter un matelas et un lit convenable pour mon enfant. Le combat continue de notre côté mais on a été touchés par cette aide humaine et spontanée de la part du Club. Et on voit qu’ils continuent de penser à nous.»

Mr Javaloyes, de Saint-Martin-Vésubie :

« Après la tempête, Il fallait faire face à la réalité, se relever. Cette aide de l’OGC Nice a été précieuse, elle nous a fait un bien fou. Je me souviens, peu de temps après la catastrophe, qu'un camion avec des vêtements de l’OGC Nice était passé pour donner des couvertures, des survêtements et des polos. Ça nous avait bien aidés, mes parents avaient récupéré des affaires. On ne pense pas cela possible de la part d'un club de football. Et ensuite on a pu bénéficier des fonds récoltés par le Club dans un second temps, pour retrouver du mobilier neuf. C'est vraiment une super initiative. Je veux remercier le Gym pour tout ça. Ça fait du bien de voir encore un peu d'humanité et de ne pas se sentir seul. »