Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Sacrés temps de passage…

Stats

7 octobre 2021

Sacrés temps de passage…

8 journées. 5 victoires, 2 nuls, 1 défaite. 1 point de pénalité, 16 au total, une place sur le podium avant la mise à jour du calendrier (le 27 octobre contre Marseille), une dynamique positive et des temps de passage qui en attestent. Retour sur le début de saison des Aiglons, à travers 3 chiffres évocateurs mis en perspective.

Vitesse

Nice affiche 16 points après 8 rencontres en Ligue 1 2021/22, sa 3e meilleure marque à ce stade au 21e siècle. Quelles sont les saisons où les Aiglons ont avancé plus vite que la cuvée actuelle ? Celle de la remontée, débutée comme une bombe par les hommes de Gernot Rohr, qui grattèrent 17 unités en 8 sorties. Autant que ceux du coach Galtier, s’ils n’avaient pas subi un point de pénalité… 

Après une phase aller bouclée à la 2ème place du classement, la bande à José avait calé lors de la phase retour, terminant finalement une belle aventure à la 10ème place.

Une seule autre promotion, au 21ème siècle, a avancé plus vite que l’actuelle. Celle de l’exercice 2016-17, conduite par Lucien Favre et incarnée par Dante, Baysse, Seri, Cyprien, Belhanda ou Balotelli. En feu très tôt, le groupe avait amassé 20 unités en 8 journées. Terminé champion d’automne, puis sur le podium (3ème). 

Chaud derrière 

Le but encaissé face à Brest restera le point noir de la dernière journée (2-1). Il ne ternit pas, néanmoins, le bilan défensif du bloc rouge et noir depuis le lancement du championnat. Avec 4 buts encaissés, le Gym possède actuellement la meilleure défense de l’élite, devant Paris, Angers, Lorient et Rennes (9), qui comptent un match de plus que lui. Il ne lui est arrivé qu’une seule fois de ne prendre que 4 pions en 8 chapitres lors du 3ème millénaire : en 2002-03. Réputés pour leur hargne, leur capacité à défendre ensemble et leur abnégation, les Aiglons, sauce Cobos, Pancho, Noé ou Varrault, affichaient la même solidité que les actuels.

De quoi offrir à la réalisation de Franck Honorat, au coeur du temps additionnel samedi dernier, une regrettable note historique. Sans elle, la solidité du Gym de Christophe Galtier n’aurait pas eu d’égale depuis 20 ans…

Droit devant 

Outre leur solidité, les Aiglons ont affiché une vraie régularité offensive lors des 3 premiers mois de compétition. Avec 17 réalisations, ils possèdent actuellement la 2ème attaque du pays avec un match en moins, derrière le PSG (22). Une seule fois, depuis 2002, une attaque rouge et noir a démarré avec plus de panache : en 2015-16. Conduit par leur maître à jouer, Hatem Ben Arfa, les hommes de Claude Puel enflammèrent chaque lieu où ils passèrent, inscrivant 20 buts en 8 matchs. 

Même la saison 2016-17, achevée sur le podium, accoucha de moins de buts que l’actuelle (14). Un chiffre partagé par Kaba, Poussin, et les artilleurs de 2002 (14 buts en 8 journées).