Accueil Site officiel de l'OGC Nice

J. Fournier dresse le bilan du mercato niçois

Club

11 septembre 2021

J. Fournier dresse le bilan du mercato niçois

Lors de son passage en conférence de presse ce vendredi, Julien Fournier (directeur du football) a livré son regard sur le mercato réalisé par l’OGC Nice lors de l’été 2021. 

L’esprit 

« Le premier recrutement, ça a été d’attirer l’entraîneur champion de France, ce qui n’est pas rien. Andy (Delort) l’a précisé : une des raisons extrêmement importante de sa venue, c’est la présence de Christophe Galtier. C’est important d’avoir un entraîneur en capacité d’attirer des joueurs de haut niveau. On est ravis. Je pense qu’on a fait venir des bons joueurs. On a rajouté de l’expérience à ce groupe, sans pour autant avoir des joueurs extrêmement âgés. Pablo Rosario, Mario Lemina, Justin Kluivert, Calvin Stengs : ce sont des joueurs internationaux, de haut niveau, qui restent encore jeunes. On est très contents de ça. » 

La concurrence

« Une chose très importante : on pense – et la venue d’Andy en est l’exemple – qu’on a  apporté de la concurrence et de la compétition à tous les postes. On est presque en capacité d’interchanger les joueurs sans affaiblir l’équipe. Ce qui m’intéresse en tant que dirigeant, c’est aussi de voir le comportement de nos joueurs face à cette concurrence et cette compétition. Voir s’il y en a qui vont baisser les bras et si certains, au contraire, vont rentrer dans la compétition et passer n°1 devant les autres.»

La prudence

« Comme beaucoup de dirigeants, on est plutôt contents d’avoir rempli les objectifs qu’on s’était fixés. La cellule de recrutement travaille beaucoup toute l’année et sincèrement, je pense qu’on a bien travaillé. Mais c’est compliqué de faire notre auto-bilan. C’est une lapalissade, mais le bilan du mercato, on le fait plutôt en fin de saison. Je me souviens que l’année dernière, on nous avait dressé des louanges. L’Equipe nous avait classés 1er au classement du recrutement, et vous avez vu la saison plus que moyenne que nous avons pu faire. Donc gardons-nous des jugements ».