Accueil Site officiel de l'OGC Nice

L’Union, une institution

Adversaire

24 juillet 2021

L’Union, une institution

Ce samedi, l’OGC Nice rencontre l’Union Berlin à Imst, dans le cadre de son 5ème match de préparation. L’Union, un club mythique, que nous vous présentons en 3 points.

3ème saison de rang en Bundesliga

Le 27 mai 2019, pour la première fois de son histoire, l’Union Berlin accédait à la Bundesliga, en arrachant un barrage face au Stuttgart du Français Benjamin Pavard (2-2, 0-0). Un exploit sur lequel il a surfé au cours de deux saisons disputées dans l’un championnats les plus relevés de la planète.

Après avoir terminé 11ème en 2019-20, l’Union a bouclé le dernier exercice à la 7ème place, ce qui lui a permis de décrocher une place pour les barrages de la prochaine Ligue Europa Conférence. Devant Gladbach (8ème) et, bien sûr, devant son rival historique : le Herta Berlin (14ème).

Au Même stade de la préparation

Au niveau de leur préparation, les hommes du Suisse Urs Fischer, grand artisan de la montée du club dans l’élite, en sont sensiblement au même stade que les Aiglons. Après avoir disputé une opposition interne pour retrouver les sensations (le 10 juillet), les Berlinois ont enchaîné par des succès face au FK Viktoria (5-2, le 14 juillet), à Dresde (3-0, le 17), puis un nul contre le Dynamo Kiev ce vendredi (1-1).

La rencontre face aux Aiglons sera donc la 5ème de leur préparation, qui s’achèvera le 31 juillet, face à l’Atlético Bilbao, au stade « An der Alten Försterei ». Au même moment, le Gym affrontera le Milan AC, à l’Allianz Riviera, lors de son ultime sortie avant le début de la L1.

A noter que l’Union Berlin, privée des attaquants Max Kruse  et Cedric Teuchert, actuellement aux Jeux Olympiques avec la Maanschaft, retrouvera la compétition officielle le 8 août, en Coupe d’Allemagne, face au Turkgucu Munich. Elle accueillera le Bayer Leverkusen le 14, en ouverture de la Bundesliga.

L’un des clubs les + populaires d’Allemagne

Si le club est adoré dans toute l’Allemagne, c’est aussi parce qu’il est différent. Symbole de Berlin Est à l’époque du rideau de fer, il demeurait, comme ses fans, farouchement opposé à la Stasi et à la RDA. Un héritage qui se transmet comme une identité à travers les époques.

Populaire et ouvrier, il n’a jamais fait défaut à sa philosophie et a toujours placé ses supporters au centre de son projet. Lesquels le lui ont toujours rendu, puisque des milliers d’entre eux ont notamment participé à la rénovation du stade en 2007. Une rénovation qui se serait avérée trop coûteuse sans la force des amoureux de l’Union...

Photos : Icon Sport