Accueil Site officiel de l'OGC Nice

L

Formation

11 mai 2021

L'exemple Kamara

Buteur décisif face à Brest (3-2), lors de la 36ème journée de L1, Hassane Kamara s’est arrêté sur son parcours la semaine passée, lors d’un entretien réalisé par Actufoot. Au cours des échanges, le latéral gauche du Gym est revenu sur les hauts et les bas l’ayant conduit d’Aubervilliers à l’Allianz Riviera. Avec une place de choix pour les bas, souvent tus, derrière lesquels il a su rebondir avec une abnégation exemplaire. Morceaux choisis d'une interview à montrer aux jeunes joueurs en formation ! 

Qu'avez-vous décidé (à votre départ du centre de formation de Toulouse) ?
De mon côté, je ne pouvais pas me permettre de retourner à Aubervilliers et laisser mon rêve de côté. On a pris la décision de patienter et c’est sûr que j’ai eu énormément de doutes. Mais ce n’est pas que je n’y croyais plus. Dans ma tête, je me disais, si tu ne joues pas au centre de formation, tu ne pourras jamais devenir professionnel. Je me suis accroché et j’ai continué de travailler, mais à l’issue de la 5e saison, je n’ai pas été conservé.

À ce moment-là, vous vous relancez donc au centre de formation de la Berrichonne de Châteauroux.
La première saison a été très compliquée, que ce soit au niveau sportif ou privé. Le club me faisait confiance, mais je n’étais pas performant et j’ai presque pensé à arrêter le football. Je me suis dit qu’en changeant de club, ça pourrait m’aider, mais c’était clairement l’année où j’ai le plus douté de ma carrière.

Vous avez vraiment songé à tout stopper ?
Oui car il fallait que je me prépare mentalement à arrêter. Il me restait un an de contrat et finalement, j’ai été positionné en milieu défensif, et j’ai fait la meilleure saison de ma carrière. À la fin de l’année, je commençais à faire des groupes pros, j’ai marqué lors de mon premier match et le club m’a proposé un contrat professionnel.

► Cliquez ici pour accéder à l'entretien complet.