Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym souffre mais le Gym l’emporte !

Nice 2-1 Nîmes

3 mars 2021

Le Gym souffre mais le Gym l’emporte !

Ce mercredi, le Gym s’est imposé face à Nîmes lors de la 28ème journée de L1 (2-1).

Face au NO, tout ne fut pas parfait pour les Aiglons. Ces derniers affichèrent moins de maîtrise que contre Rennes et moins de compacité, ce qui les exposa tout au long de la rencontre aux assauts des Gardois. Néanmoins, dans une partie débridée, ils assurèrent l’essentiel : un précieux succès, acquis dans le dernier quart d’heure grâce à un superbe but de Claude-Maurice, qui vint récompenser la bonne période du n°10, et à une parade décisive de Benitez à la 93’.

Placés en 4-3-3, les Aiglons se présentèrent quasiment avec le même 11 qu’au Roazhon Park. Seule différence : Atal remplaça numériquement Nsoki. L’international algérien débuta ailier droit, et Kamara retrouva son poste de prédilection : latéral gauche.

Youcef Atal entra par ailleurs sur le terrain avec du feu dans les jambes. Feu qui, logiquement, diminua au fil des minutes pour celui qui n’était plus apparu depuis le 23 janvier. A l’origine des deux premiers mouvements chauds des Aiglons, le n°20 observa avec joie l’ouverture du score précoce des siens.

Sur un long ballon de Schneiderlin, Gouiri s’amena le cuir de l’extérieur, puis inscrivit son 15ème but de la saison (toutes compétitions confondues) au premier poteau (1-0, 4’).

Galvanisés, les Rouge et Noir surfèrent sur cette réalisation, et attaquèrent pendant 20 bonnes minutes à toute allure. Ce qui se matérialisa par de nombreuses occasions, dont une frappe d’Atal qui passa de peu à côté.

Nîmes connut un gros temps fort à la fin du premier acte, obtint également des occasions sur du jeu direct, grâce à Koné. Les Crocos furent récompensés dès l’entame du second acte, sur un corner cafouillé et smashé de la tête par Landre (1-1, 50’).

Derrière, la rencontre s’emballa. Malgré les changements et l’entrée de Lees-Melou à la place de Boudaoui (touché), les 22 acteurs passèrent de moins en moins par le milieu, et se rendirent coup pour coup. La preuve : Gouiri toucha le poteau et Eliasson la barre. 

Dans une fin de match étouffante, ce furent finalement les Rouge et Noir qui raflèrent la mise. Sur une belle combinaison Lotomba – Myziane côté droit, le dernier nommé centra fort. Burner repoussa dans les pieds de Claude-Maurice, qui croisa sa frappe et, comme l’an dernier, fit trembler les filets dans cette affiche (2-1, 75’).

Durant le dernier quart d’heure, Nice faillit faire le break, grâce à Dolberg, mais n’y parvint pas. Il trembla donc jusqu’au bout du temps additionnel, où Benitez remporta son duel avec Eliasson. Ce qui valida un succès ô combien important.

Le match en images :

Reynet sort aux devants de Myziane

Lancé par Schneiderlin, Gouiri trouve l'ouverture dès la 4e minute de jeu

Benitez positionne sa défense sur corner

Buteur à Rennes (1-2) Daniliuc occupait de nouveau le côté droit de la défense niçoise

Absent depuis le 23 janvier à Lens (0-1), Youcef Atal a effectué son retour comme titulaire

Le but décisif de Claude-Maurice à un quart d'heure de la fin

À Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-1 Nîmes Olympique (mi-temps 1-0)

28e journée de L1 - 3/3/2021

Huis clos

Arbitre : Hakim Ben El Hadj

Buts : Gouiri (4') et Claude-Maurice (75') pour Nice ; Landre (50') pour Nîmes

Avertissements : Atal (55') à Nice ; Meling (55') et Fomba (61') à Nîmes

OGC Nice : Benitez - Daniliuc (Lotomba, 61'), Todibo, Saliba, Kamara - Claude-Maurice, Schneiderlin (cap), Boudaoui (Lees-Melou, 46') - Atal (Dolberg, 61'), Myziane (Thuram, 75'), Gouiri.

Nîmes Olympique : Reynet -  Burner (Paquiez, 80'), Guessoum, Landre (Ueda, 80'), Meling - Cubas, Fomba, Ripart (cap) (Roux, 85') - Benrahou (Eliasson, 70'), Koné (Duljevic, 70'), Ferhat