Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Ursea : « Maximiser le potentiel de l

Conf'

20 février 2021

Ursea : « Maximiser le potentiel de l'équipe »

Paris, Marseille, le visage affiché par son équipe, Metz en ligne de mire, les débuts de Malik Sellouki ou encore les blessés : Adrian Ursea a fait le point sur l’actualité du Gym à deux jours de la réception des Grenats, lors de son passage devant la presse.

Que retenir des défaites à Paris (2-1) et Marseille (3-2) ?
À la fin ce qui compte dans le football professionnel ce sont les points. On fait de bonnes prestations, cohérentes, mais il n’y a rien au bout d’un point de vue comptable. C’est là-dessus que l’on doit se concentrer et se focaliser davantage. Il nous faut performer sur 90 minutes et non 45. Il nous faut insister, analyser, améliorer encore et encore ce que l’on sait faire et ce que l’on a envie de faire. La notion de jeu est importante. Cela ne veut pas dire avoir toujours la possession, mais maximiser le potentiel de l’équipe. Maximiser les qualités individuelles de chaque joueur pour qu’ils puissent sortir collectivement une performance nous permettant d’augmenter nos chances de gagner. Il faut que l'on parvienne à mettre en place le jeu que l'on souhaite, à nous créer des occasions et à ne pas encaisser de but.

Myziane sera-t-il là dimanche ?
On a encore deux entraînements, vendredi après-midi et samedi matin. On verra les sensations que Myziane aura après ces deux séances, il fera des essais et on décidera par la suite.

De quoi souffre-t-il ?
Il a une gêne au niveau des ischios, à un autre endroit que dans le passé. Par les temps qui courent, avec les blessés que l’on a en ce moment, je n’ai pas voulu prendre le moindre risque, on ne peut pas se le permettre. On doit compter sur des joueurs prêts à 100%. C’est la raison pour laquelle il n’était pas sur la feuille de match à Marseille, on espère qu’il le sera contre Metz.

Rony Lopes est coupé dans son élan…
C’est une grosse perte parce que j’avais la sensation, et il nous l’avait aussi montré sur le terrain, qu’il avait retrouvé la forme. Malheureusement on ne l’aura pas à disposition pour trois semaines. Pour nous c’est une immense perte, et pour moi c’est un challenge de trouver une solution pour que l’équipe soit à nouveau équilibrée et performante, puisque le match contre Metz s’annonce difficile.

Un mot sur Malik Sellouki, buteur pour ses premières minutes en Ligue 1...
Cela faisait quelques entraînements qu’il était avec nous. On le connaissait déjà très bien. Didier Digard qui était anciennement à la formation nous avait fait un rapport très complet. Par la suite nous avons eu l’occasion de le voir jouer à travers des oppositions internes à l’entraînement. Cela nous a permis de bien cibler ses qualités. Après la blessure de Rony Lopes, nous devions faire un choix. De toute façon, vu la physionomie du match, il fallait tenter quelque chose. Bien nous en a pris puisqu'il marque à la fin, ce qui n'est jamais évident dans un match comme celui-là. C’est très réjouissant pour lui mais il ne faut pas s'enflammer car on a vu d’autres joueurs dans le passé marquer des buts dès leurs débuts. Nous devons gérer cela correctement : ce qui nous intéresse c’est qu’il continue à progresser, à aller de l’avant.