Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Aiglon Crédit Agricole PCA : Gouiri, danger constant

Marseille 3-2 Nice

18 février 2021

Aiglon Crédit Agricole PCA : Gouiri, danger constant

Buteur et passeur au stade Vélodrome ce mercredi (3-2) Amine Gouiri est votre Aiglon Crédit Agricole PCA du match. Sollicité par 45% des votants, l’attaquant devance le jeune Malik Sellouki (29%) et Hicham Boudaoui (14%).

Il a surgi à la 47e minute pour mettre le Gym dans le bon sens après une première période à l’envers. Sur un centre de la droite de Boudaoui, Amine Gouiri a fait étalage de ses qualités : le sens du timing, la science du déplacement et la qualité dans la finition pour devancer Alvaro, tromper Mandanda et permettre aux Aiglons de revenir dans le match (2-1).

Dans le temps additionnel, il lui manquait cette fois un ingrédient pour égaliser et arracher un point : un soupçon de réussite lorsque son coup franc puissant rebondissait sur le poteau marseillais avant d'être dégagé par l’arrière-garde marseillaise. Entre ces deux actions, si le meilleur réalisateur azuréen de la saison manqua un face à face avec Mandanda à l'heure de jeu, il se montra le plus entreprenant, tentant 4 tirs (plus haut total du match).

Par ses prises de balle et son goût du dribble, il apporta souvent le danger dans la défense phocéenne et servit Sellouki pour la réduction de l’écart (3-2, 87’).

Ce dernier, apparu pour la toute première fois avec les professionnels, n'a eu besoin de rien de plus que les 13 minutes jouées et les 10 ballons touchés pour séduire et être décisif. Pour son baptême « chez les grands », Malik Sellouki, habitué à évoluer avec la réserve, a osé, provoqué et marqué. 

À la 87e, il se défaisait du marquage de Nagatomo sur un centre de Gouiri, fermait justement son pied gauche sur la frappe pour placer le ballon dans le « côté fermé » entre Mandanda et le montant.

Avec 14%, Hicham Boudaoui prend la 3ème place. Lancé au milieu de terrain, l'international algérien était replacé plus haut au retour des vestiaires. Un choix payant comme le prouve sa passe décisive pour Gouiri sur le premier but des Aiglons (2-1, 47').

M.S.