Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Claude-Maurice : « On se sent libérés »

Conf'

17 février 2021

Claude-Maurice : « On se sent libérés »

Alexis Claude-Maurice a livré une prestation remarquée au Parc. Avant le derby, il s'est présenté devant la presse en début de semaine pour évoquer les progrès de l'équipe, ainsi que sa situation personnelle.

Comment expliques-tu le nouveau visage affiché par le Gym depuis quelques rencontres ?

On se sent libérés. C’était déjà le cas contre Angers, et même déjà à Monaco. On parvient à être plus solides et plus dangereux offensivement. Contre Paris on a vu une équipe de Nice en confiance. On a réussi à obtenir beaucoup d’occasions même si nous n’avions pas la possession. La deuxième mi-temps était encourageante dans le contenu. C'était très plaisant, mais malgré cela on a perdu. Il nous faut désormais réussir à valoriser nos performances par des victoires. Cela commence dès mercredi à Marseille, où nous ressentons tous beaucoup d’envie. On veut gagner ce derby, rapporter les trois points, et débuter une très grosse série.

A titre personnel, tu as subi des critiques ces derniers mois...

Oui, c'est logique. Et vous savez, je suis encore plus dur envers moi-même. Je connais mes qualités, je ne doute pas de moi ni de ce que je peux apporter à l'équipe. J’ai eu un déclic au retour des vacances de Noël et je pense que cela se voit.

On te sent plus libéré sur le terrain, à l'image de ta deuxième mi-temps contre Paris...

Oui, je suis plus libéré. Je réfléchissais trop une fois en match. J’ai eu des conversations avec le coach, qui a notamment insisté sur l’importance de me libérer, de retrouver mon instinct, de m'amuser sur le terrain. À sa prise de fonction il m’a indiqué qu’il souhaitait me faire évoluer à un poste fixe. Je peux apporter à n’importe quel poste mais j’apprécie particulièrement l’axe. J’étais frustré de ne pas performer. Il me faut retrouver mon jeu comme je l’ai fait contre Paris, prendre de l’espace, aller vers l’avant. Je dois le refaire constamment dans le match, dès mercredi.

On perçoit une vraie affinité technique avec Rony Lopes...

On se cherche beaucoup et on se trouve assez facilement. Quand il a le ballon, je vois directement ce qu'il veut faire et ce que je peux lui proposer. C'est un bon duo. Mais il faut concrétiser tout cela par des victoires.