Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Les jeunes Aiglons sensibilisés à la lutte contre l

Citoyen

1 février 2021

Les jeunes Aiglons sensibilisés à la lutte contre l'homophobie et la transphobie

Vendredi dernier, les jeunes des catégories U17 et U19 de l’OGC Nice ont participé à un atelier de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie et la transphobie dirigé par trois membres de l'association SOS Homophobie.

Depuis la saison 2014/2015, l’OGC Nice est engagé dans le programme « Open Football Club ». Développé par la Fondaction du football, il vise à accompagner les clubs professionnels de football et les Pôles Espoirs dans la mise en place d’actions civiques et culturelles auprès des jeunes joueurs en formation (entre 13 et 19 ans).

Ce programme s’articule autour de 7 piliers prioritaires :

• Éthique & réseaux sociaux

• Ouverture civique

• Engagement solidaire

• Insertion professionnelle

• Prévention santé

• Culture Foot

• Découverte culturelle

C’est dans ce cadre que les U17 et U19 du Gym ont été sensibilisés ce vendredi à la lutte contre l’homophobie et la transphobie. L’atelier a été mené par Magali, Fiona et Sarmad, trois membres de l’association SOS Homophobie, dans la salle de conférence de presse du centre d’entrainement et de formation du club.

Au programme de cet atelier, un point théorique autour des notions de base (l'homophobie, la transphobie...)la diffusion de messages de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie dans le football avec des personnalités engagées telles que Didier Deschamps et Antoine Griezmann, et des échanges sur des cas concrets (Comment réagiriez-vous si vous appreniez que l'un de vos camarades est gay ? Est-ce que l'homosexualité est un tabou dans le football ?...)

C'est dit :

Magali Champetier (Co-Déléguée PACA - Antenne Côte d'Azur - SOS Homophobie PACA) : « C’est une excellente initiative de l’OGC Nice de proposer ce type d’atelier à ses jeunes joueurs. Les échanges ont été pertinents. Certains d’entre eux seront amenés à montrer l’exemple plus tard auprès des jeunes générations. Il est important de prendre conscience du problème qu’est l’homophobie, dès le plus jeune âge. »

Jacques Bruno Mbiandjeu (jeune gardien du Centre de Formation de l'OGC Nice, bénéficiaire de l'atelier) : « Je pense que chaque personne doit se sentir à l’aise dans la société, et ce quelle que soit sa différence. J’ai beaucoup apprécié ce moment d’échanges. C’est vraiment une chance de pouvoir réfléchir tous ensemble à ces problématiques. »