Accueil Site officiel de l'OGC Nice

P. Vieira : « On est prêts pour le combat »

Nice - Slavia

25 novembre 2020

P. Vieira : « On est prêts pour le combat »

Patrick Vieira s’est présenté en conférence de presse à la veille de Nice – Slavia Prague (coup d’envoi jeudi à 21h). L’entraîneur du Gym a livré son état d’esprit avant un rendez-vous capital, tout en revenant sur une préparation marquée par la situation sanitaire.

Coach, quel est l’état de forme de votre groupe ?
Difficile à dire. Je sais que les joueurs, sur l’aspect physique, ne seront pas à 100 % par rapport à la semaine qu’ils ont vécue. Mais d’un autre côté, on doit combler ce manque avec de la détermination, le moral, l’envie d’aller chercher cette victoire, parce qu’on se doit de le faire. Je ne suis pas inquiet de l’état d’esprit de mes joueurs. Ce matin, (lors de la dernière séance avant le match) je les ai vus concentrés, concernés, motivés à l’idée de jouer ce match très important.

Kasper Dolberg était absent ce matin. Pouvez-vous nous en dire plus à son sujet ?
Il ne sera pas du match de demain. Il a été réinfecté par le virus. On a suivi le protocole, il a été à l’isolement, mais il a eu du mal à récupérer et s’est senti très fatigué. Comme pour tous les autres, on a fait un test mardi et son test est revenu négatif. Mais il n’ a pas encore repris l’entraînement individuel, n’a pas suivi le même programme que les joueurs infectés. A partir de là, son retour est décalé. Il est trop juste pour le match de demain.

Est-ce que jeudi, compte tenu des conditions, ce sera « tout pour le résultat », peu importe la philosophie ?
Ce sont des conditions difficiles pour préparer un match si important. Mais tous les clubs sont dans les mêmes difficultés. On a envie de continuer l’aventure. On a fait énormément d ‘efforts l’année dernière pour participer à cette Coupe d’Europe. La porte est encore entrouverte. Il faudra faire le nécessaire : un match complet au niveau de l’organisation, de la détermination, de l’investissement, de l’agressivité. On va se donner les moyens de prendre les 3 points. On s’en est déjà donné les moyens par rapport au travail que les joueurs ont accompli ces derniers jours. On est prêts pour le match de demain, pour aller au combat et prendre les 3 points.

Le Slavia était un peu dans la même situation à l’aller et leur entraîneur avait dit : « pas d’excuse, tant qu’on a 11 valides on y va ». Est-ce que c’est un peu ça le discours que vous avez tenu aux joueurs ?
Il n’y a pas d’excuse à avoir et l’aspect physique n’en sera pas une. Les joueurs sont restés à l’isolement une semaine, après ils ont repris l’entraînement individuel à un petit rythme. Mais bon, la semaine, je l’aurais de toute façon donnée aux joueurs par rapport à tous les matchs qu’on a joués en octobre et en novembre. Sur l’aspect physique, il n’y a pas eu énormément de pertes. Sur l’aspect tactique, on a très bien préparé ce match. Encore une fois, avec de la détermination, de l’agressivité, on doit pouvoir leur poser des problèmes. Notre ambition est de gagner.

Est-ce que, par rapport à ces deux semaines atypiques, on peut s’attendre à beaucoup de changements dans votre 11 de départ et votre système ?
Non, pas spécialement. A partir de lundi, on a repris les entraînements collectifs. J’ai vu des joueurs qui avaient tous envie de démarrer ce match. Il n’y aura pas spécialement de changement par rapport à ça. Je mettrai le meilleur 11 pour représenter le club, l’équipe, et pour gagner ce match.

Que retenir de l’aller contre le Slavia (3-2) et quels ingrédients mettre pour prendre le dessus sur cette équipe ?
On va retenir ce 2ème but (inscrit par Dan Ndoye) qui peut être très important. Ce qu’il faut que nous ajoutions à notre jeu, c’est de l’agressivité dans la phase offensive pour leur poser plus de problèmes. Nous devons faire un peu plus de courses dans la profondeur et améliorer la dernière passe. Si on arrive à faire ça, on pourra leur poser des problèmes.

Avez-vous pu avancer sur la reconstruction de votre défense ?
Hassane est en phase de reprise. Il reprendra avec le groupe vendredi. Concernant la charnière centrale, on a essayé des schémas avec Andy, Flavius. On a Danilo aussi qui a repris avec le groupe et qui est à disposition pour le match de demain. Maintenant, à moi de trouver les solutions pour que les joueurs puissent se sentir à l’aise et exprimer leur talent.