Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Comment ce partenaire du Gym mobilise les azuréens en faveur des sinistrés...

Citoyen

17 novembre 2020

Comment ce partenaire du Gym mobilise les azuréens en faveur des sinistrés...

Gil Marsalla, dirigeant fondateur de la société Directo Productions, est un chef d’entreprise engagé. Suite au passage de la tempête Alex (début octobre) qui a ravagé l’arrière-pays niçois, il a mis en œuvre plusieurs actions afin de venir en aide aux personnes sinistrées. Nous sommes revenus avec lui sur ses différentes initiatives. 

Monsieur Marsalla, cela fait de nombreuses années que Directo Productions et l’OGC Nice sont liés. Pouvez-vous nous dire quelques mots à ce sujet ?
Je suis un enfant de Nice-Nord, j’ai joué à l’OGC Nice quand j’étais jeune, et par la suite je suis devenu chef d’entreprise. Au fur et à mesure des années et à travers mon entreprise, j’ai eu la possibilité d’accompagner le club sur pas mal d’évènements. Nous avons notamment organisé ensemble le centenaire du Gym en 2004, au stade du Ray. Nous avons aussi travaillé sur la venue de l’aigle Mèfi au début des matchs du club, qui fait aujourd’hui la fierté de la ville et des supporters.
 
Vous avez été très engagé auprès des personnes sinistrées, suite à la tempête Alex… c’est une cause qui vous touche particulièrement ?
J’ai été particulièrement bouleversé par la situation. Certains de mes proches ont été touchés. Cela m’a sensibilisé. Dès le départ, j’ai ressenti un élan de fraternité, de solidarité entre tous les niçois et azuréens.  Nous sommes tous viscéralement attachés aux villages de l’arrière-pays. Personnellement, j’ai passé mon enfance à Saint-Martin-Vésubie. Je voyais fréquemment les joueurs du Gym s’entraîner dans le stade du village, aujourd’hui détruit. Ce sont des grands souvenirs pour moi. 


Concernant mes initiatives, j’ai eu envie d’aider et de lancer une dynamique. La plupart des gens ne savaient pas comment faire pour aider. Je suis habitué en tant que chef d’entreprise de grands rassemblements, de concerts et de festivals, à organiser les déplacements et toute la logistique… J’ai souhaité mettre à profit mon expertise de l’évènementiel dans le but de soutenir les personnes sinistrées. Nous avons donc créé les « Week-ends solidaires ». C’est une initiative collective qui permet de réunir toutes les bonnes volontés. Tous les samedis, des dizaines de femmes et d’hommes volontaires se mobilisent pour venir travailler bénévolement sur les chantiers avec leurs pelles et leurs pioches pour venir en aide aux sinistrés, manuellement mais aussi moralement. C’est aussi une thérapie de groupe pour ces bénévoles, qui avaient vraiment le désir d’aider leur prochain et qui se sentent utiles, dans le cadre de cette opération.


Aujourd’hui, face au phénomène social que suscite ce mouvement de solidarité, on a mis en place un bureau interne de 10 personnes, toutes bénévoles, qui prennent sur leur temps personnel pour organiser les sorties du week-end. C’est plus de 2000 volontaires qui sont abonnés à la page Facebook des week-ends solidaires. C’est phénoménal et le nombre augmente de semaine en semaine ! 
 
Fin octobre, un concert devait avoir lieu au Théâtre de Verdure et au Théâtre de la Cité afin de récolter des fonds pour les vallées. Malheureusement, le contexte sanitaire en a décidé autrement. Un clip « solidaire » est également en préparation. L’OGC Nice est d’ailleurs associé à ces actions…
Oui, ce sont de beaux projets. La production d’évènements locaux est à l’arrêt depuis le mois de mars. C’était aussi le moyen de remettre en avant le spectacle vivant au service d’une bonne cause, celle de nos vallées. Plus de 300 artistes étaient prévus pour le concert solidaire. Celui-ci sera reporté au printemps ou à l’été 2021, quand la situation sanitaire le permettra.

Un autre projet va sortir à la mi-décembre. C’est un single magnifique auquel ont pris part plusieurs artistes et sportifs azuréens. L’intégralité des recettes de la vente de ce single sera évidemment reversée en faveur des sinistrés.


L’OGC Nice se tient à nos côtés sur ces actions. C’est un vecteur de communication incontournable. Le club a toujours été très impliqué sur le plan social. Il véhicule des valeurs de solidarité et de fraternité. Pour tous les Niçois, après le Maire de Nice, le personnage le plus important de notre cité, c’est le Président de l’OGC Nice. Ce club est une institution locale qui projette une image positive et qui peut s’adresser aux jeunes générations comme au grand public pour porter des messages de fraternité et solidarité.
Le sport a ce pouvoir fédérateur unique. Il peut véhiculer toutes les valeurs dont la société actuelle a besoin. Et l’OGC Nice assure parfaitement cette mission sur son territoire.