Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Vieira : « Les joueurs doivent se lâcher »

Avant Nice - Beer-Sheva

28 octobre 2020

Vieira : « Les joueurs doivent se lâcher »

À la veille de la réception de l'Hapoël Beer-Sheva ce jeudi (21h) pour la 2ème journée de poules de Ligue Europa, le coach du Gym Patrick Vieira était en conférence de presse depuis l'Allianz Riviera.

Coach, abordez-vous ce match avec l’obligation de l’emporter ?
Nous avons l'obligation de gagner tous les matchs. Nous avons l'envie de gagner et nous nous donnons les moyens de gagner à chaque fois. Demain (jeudi), ça ne changera pas au niveau de notre envie et de notre détermination. Ce qu’il faut, c’est jouer avec la même intensité que contre Lille. Sur ce point-là on a fait des choses très intéressantes et il faut garder ça pour pouvoir leur poser des problèmes.

L’entame de vos matchs est-elle un point sur lequel vous cherchez à vous améliorer ?
Il y a beaucoup de choses à améliorer et sur lesquelles travailler. C’est vrai que l’entame de match doit être meilleure. On doit avoir plus de concentration et d’agressivité dans le bon sens du terme et nous devons essayer d’imposer notre jeu.

« Tous les joueurs sont aptes à débuter »

Que savez-vous de votre adversaire de demain, l’Hapoël Beer-Sheva ?
Ce n’est pas un adversaire méconnu, c’est notre métier et on suit beaucoup de championnats. On sait que c’est une équipe qui est très bien regroupée derrière et qui défend avec un bloc très bas. Ils ont de la percussion, de la vitesse, des joueurs bons dans le 1 contre 1 et un meneur de jeu capable de délivrer la dernière passe. On s’attend à un match compliqué. Ils ont fait un bon premier match (victoire 3-1 contre le Slavia Prague) et on devra rentrer avec de bonnes intentions, beaucoup d’énergie et d’intensité pour pouvoir les déstabiliser.

Doit-on s’attendre à plusieurs changements dans le onze de départ par rapport à l’équipe alignée contre Lille dimanche ?
J’alignerai la meilleure équipe possible pour gagner ce match. Sur l’aspect physique, les joueurs sont plutôt très bien et tous aptes à débuter le match. Tout le monde est disponible et c’est une bonne nouvelle. La compétition va s’installer encore plus. Quand tout le monde est prêt et apte à jouer, ça élève le niveau. C’est une très bonne chose.
(Sur Youcef Atal et Jeff Reine-Adélaïde)Ils sont aptes à démarrer. Jouer 90 minutes dépendra bien sûr de la qualité de leur performance. Mais c’est vrai que ce sera sans doute compliqué d'un point de vue physique pour eux de jouer l'intégralité de la partie.

« Se préparer mentalement à faire un très grand match »

Nice va disputer une rencontre de coupe d’Europe à domicile mais sans ses supporters en raison du contexte sanitaire…
C’est une grosse déception parce que le club et les supporters attendaient la coupe d’Europe depuis longtemps et ne pas pouvoir partager ça avec eux c’est une frustration. Cependant, compte tenu de ce qui se passe en ce moment, nous sommes tous compréhensifs vis à vis des décisions qui sont prises par le gouvernement.

Dans de telles conditions, l’équipe qui évolue à domicile perd-elle son avantage du terrain ?
C’est la même chose pour les deux équipes. On se prépare et nous nous sommes préparés, on a notamment fait le tournoi à Lyon sans supporters (Trophée Véolia en juillet). On est habitué et ce n’est pas une excuse. On sait que c’est compliqué et on préfère avoir les supporters au stade mais ils ne sont pas là et on doit se préparer mentalement à faire un très grand match dans une rencontre importante pour nous pour la suite de la compétition

Après Lille, vous appeliez à une prise de conscience collective. Comment avez-vous senti vos joueurs ces derniers jours ?
Avec les entraînements et des performances comme contre Lille on va gagner au niveau de la confiance. Le message a été clair, les joueurs doivent se lâcher. Je sais de quoi ils sont capables. Il y a du talent sur les plans individuel et collectif et leur responsabilité c’est d’aller sur le terrain et de jouer au maximum de leur potentiel. À partir de là on réussira à faire de belles choses tous ensemble.

«  Amine a gagné la confiance de l'équipe »

À Leverkusen, Amine Gouiri disputait sa troisième rencontre européenne, avez-vous été surpris par son match ?
Je ne suis pas surpris parce que je vois au quotidien les efforts qu’il fait pour progresser. Ça montre que, peu importe l’âge, quand le talent et l’envie de bien faire pour le collectif sont là alors on réussit à faire de bonnes performances. Amine est très bon depuis qu’il est arrivé, il progresse, a gagné la confiance de l’équipe et exprime son talent, ce qui est une très bonne chose pour nous.

Après une première journée difficile pour les clubs français en coupe d’Europe (1 victoire, 1 nul et 3 défaites), est-ce aussi l’occasion de redorer un peu le blason du football français ?
La coupe d’Europe c’est le haut niveau et on a l’envie de bien faire pour le club, de représenter la ville, nos couleurs et le football français. C’est beaucoup de responsabilités. C’est vrai que sur le premier match nous sommes passés à côté même si tout n’a pas été catastrophique. On a envie de se rattraper, de croire à la qualification parce que c’est notre objectif et ça passe par une bonne performance demain soir.