Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym et l

Historique

14 juillet 2020

Le Gym et l'Écosse

À partir de jeudi, l’OGC Nice participera au Trophée Veolia, organisé par l’Olympique Lyonnais, au Groupama Stadium. À cette occasion, les Aiglons y affronteront le Celtic Glasgow (jeudi à 18h15) et les Rangers (samedi à 18h15). Avant les 3e et 4e matchs de préparation du Gym, plongeon dans l’histoire écossaise du club, marquée par un entraîneur venu du Nord du Royaume-Uni, et des affrontements européens avec des clubs du pays.

Jim MacDewitt, 2e entraîneur du Gym professionnel

Fondé en 1904, le Gym a patienté jusqu’en 1932 pour accéder au statut professionnel et prendre part, cette année-là, à la toute première édition du championnat de France de football pro. À cette époque, la toute nouvelle Divison Nationale, composée de deux groupes de 10 équipes, a un accent très « British ». Parmi les formations de l’élite, 9 ont confié leur destinée à un technicien originaire de Grande-Bretagne, terre natale du sport-roi.

OGC Nice saison 1932/33

À Nice, l’Écossais Jim MacDewitt ne tarde pas à s'installer sur le banc. Il succède à Jean Lardi, premier enraîneur des Aiglons au niveau professionnel, qui démissionne le 12 octobre 1932. 

Au Gym, Jim MacDewitt dirige 27 rencontres pour 8 victoires, 8 nuls et 11 défaites. Il atteint également les 1/4 de finale de la Coupe de France.

Il démissionne le 8 novembre 1934, remplacé par Hans Johann Tandler, entraîneur-joueur. 

Les Rangers et la Coupe des Clubs Champions

Ce samedi (18h15), l'OGC Nice sera opposé aux Glasgow Rangers, 64 ans après leur dernier affrontement. Affrontement qui fut par ailleurs le premier des Rangers en Coupe d'Europe ! 

En 1956/57, les deux équipes se retrouvent en huitièmes de finale de la Coupe des Clubs Champions, l’ancêtre de l’actuelle Ligue des Champions.

En l’espace d’un mois, Écossais et Niçois "se parlent du pays" et passent par toutes les émotions. S’imposent, s’inclinent, se voient contraints par de fortes pluies à repousser le retour, et se départagent finalement au terme d’un match d’appui. Un triple rendez-vous dans 3 enceintes différentes.

Le premier match a lieu dans le stade du club le plus titré d’Écosse le 24 octobre 1956. Malgré l’ouverture du score de Jacques Faivre (23’), le Gym s’incline 2-1. Les hommes de Luis Antonio Carniglia prennent leur revanche le 14 novembre au Ray, au cours d'un duel où les artistes doivent "lever les jambes". Menés 1-0, les Rouge et Noir inversent la tendance à l'heure de jeu par Ruben Bravo (61’) puis Jacques Foix (64’).

A quelques minutes de la fin, après une mi-temps très "rugueuse", Muro est agressé par Lorie. Ruben Bravo vient défendre son co-équipier et .... se fait expulser avec Lorie à la 85e minute, dans ce qui reste la première expulsion pour chaque club en Coupe des Champions.

Victorieux d'une sacrée bataille, les Azuréens arrachent un match d’appui au Parc des Princes. Dans la capitale, ils vont chercher leur qualification à la faveur d’une victoire 3-1 et des réalisations de Jacques Foix (41’), Alberto Muro (52’) et Jacques Faivre (75’). Ils échoueront au tour suivant face au Real Madrid (3-0/3-2).

Les XI de l’OGC Nice face au Glasgow Rangers :

24/10/56 (défaite 2-1) : Colonna, Gonzalez, Bonvin, Nani, Ferry, Diratz, Muro, Nurenberg, Bravo, Foix, Faivre. Entraîneur : Carniglia.

14/11/56 (victoire 2-1) : Colonna, Martinez, Gonzalez, Bonvin, Ferry, Muro, Ujlaki, Nurenberg, Bravo, Foix, Faivre. Entraîneur : Carniglia.

28/11/56 (victoire 3-1) : Colonna, Martinez, Gonzalez, Bonvin, Ferry, Muro, Ujlaki, Nurenberg, Bravo, Foix, Faivre. Entraîneur : Carniglia.


Kilmarnock et le retour sur la scène européenne

Bien plus récemment, l’OGC Nice affrontait un autre actuel pensionnaire de Scottish Premiership : le Kilmarnock FC.

La saison 1997/98 marque alors le retour du Gym en Coupe d’Europe, après 19 années d’absence. Dirigés par Silvester Takač, les Rouge et Noir croisent la route du club écossais en 1/16es de finale de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe.

La rencontre aller se joue le 18 septembre 1997 dans un Stade du Ray qui assiste à la victoire azuréenne 3 buts à 1 grâce à un doublé de Stefan Kohn (13’, 48’) et une réalisation de Mickaël Rol (79’).

Au match retour, le 2 octobre 1997, les Aiglons ne tremblent pas en Écosse malgré l’ouverture du score des Britanniques et la sortie sur blessure de Kohn, qui sera absent 5 mois. Zoran Milinkovic égalise à un quart d’heure du terme et assure la qualification des siens.

Le Gym sortira au tour suivant face au Slavia Prague, sans perdre (2-2, 1-1).

Les XI de l’OGC Nice face au Kilmarnock FC :

18/09/97 (victoire 3-1) : Huc - Stefano, Kartalija, Angan, Rol - Savini (Aubameyang, 76’), Aulanier, Milinkovic - Vandescasteele, Kohn, Angibeaud. Entraîneur : Takač.

2/10/97 (match nul 1-1) : Huc - Stefano (Aubameyang, 68’), Kartalija, Angan, Rol - Savini, Aulanier, Milinkovic - Vandecasteele, Kohn (Pottier, 11’), Angibeaud. Entraîneur : Takač.

Michel Saad
Source : Michel Oreggia