Accueil Site officiel de l'OGC Nice

3 recrues et 1 ambition

Féminines

29 juin 2020

3 recrues et 1 ambition

Nouvelle saison, nouvelles ambitions. Après avoir obtenu son maintien lors de sa première saison en D2, l'équipe féminine de l'OGC Nice vise plus haut en 2020-21. Un objectif auquel tenteront de contribuer Sarah Palacin, Anaïs Chareyron et Morgane De Seixas, les 3 premières recrues de l'été.

Après un rude apprentissage, conclu par une belle récompense, Matthieu Esposito aspire à installer son équipe « dans la première partie de tableau.  L'objectif reste de se maintenir, mais on ne doit pas végéter. On vise les 6 premières places. Et après, on ne sait jamais ce qui peut arriver... »

Sarah Palacin, la buteuse

Le projet niçois a convaincu 3 joueuses rompues au haut niveau. Âgée de 31 ans, Sarah Palacin vient renforcer l'attaque. « C'est une buteuse, très adroite devant le but. C'est un vrai atout offensif qui va transmettre toute son expérience au groupe », explique le coach niçois au sujet de la joueuse qui retrouve la D2 après 9 saisons dans l'élite, sous les couleurs de Saint-Étienne, Paris Saint-Germain, Fleury et Marseille.

Chareyron renforcera la charnière

Anaïs Chareyron arrive quant à elle en provenance de Rodez, où elle a côtoyé la D1 en 2018-19 avant de réaliser une saison pleine en D2. Passée auparavant par les Etats-Unis, la native d'Aubagne (27 ans) « s'installera en charnière centrale » selon Esposito, qui loue également sa polyvalence (elle est capable de jouer sur un côté)

De Seixas, la touche technique au milieu

Au milieu de terrain, les Niçoises disposeront d'un atout supplémentaire avec Morgane De Seixas. À 25 ans, cette joueuse au grand gabarit reste sur deux saisons pleines au VGA Saint-Maur-des-Fossés (D2). « C'est une gauchère au profil offensif. Elle va nous apporter une touche technique », se réjouit son nouvel entraîneur. 

Dans l'autre sens, l'OGC Nice souhaite une bonne continuation à Lisa Secci, Alexandra Moziyan, Océane Closset et Myriam Benlazar, qui quittent le contingent. « On travaille sur d'autres recrues, explique Esposito sans trahir de secret. On veut arriver à 23 joueuses ».

Structuration à tous les étages

Afin de se poursuivre sa progression en 2020-21, la section féminine ambitionne également « la montée des U19 au niveau national, ainsi que la montée de la réserve, nouvellement créée, en R1 afin de donner un meilleur terrain d'expression à celles qui ne jouent pas avec l'équipe première », détaille le coach de 38 ans, qui repartira avec le même staff, composé d'Enzo Duriatti (préparateur physique et entraîneur adjoint), et Elie  Bordas (entraîneur des gardiens), tandis que les dirigeants Pascal Rien, Bernard Hagenstein et Mickaël Faustini continueront des les épauler. 

Enfin, une dernière nouveauté a vu le jour cet été, avec la mise en place d'une cellule médicale sous la houlette d'Anthony Léone (qui est notamment l'osthéopate de la Selecioun), avec la mise à disposition régulière de kinés pour les entraînements et les matchs. 

F.H. (Photos B.P.)

L'OGC Nice recrute pour son équipe réserve

Vous souhaitez renforcer la nouvelle équipe réserve niçoise ? Veuillez contacter la section féminine de l'OGC Nice par mail à l'adresse suivante : feminines@ogcnice.com