Accueil Site officiel de l'OGC Nice

A si reveire Gautier

Mercato

25 juin 2020

A si reveire Gautier

L’OGC Nice et l’AJ Auxerre sont tombés d’accord sur le transfert de Gautier Lloris dans l’Yonne. Arrivé au Gym à l’âge de 11 ans, le défenseur central quitte le club après 13 années. Enfant du Comté, Gautier Lloris a effectué toutes ses classes dans le club de sa ville. « J’ai connu beaucoup de bons moments chez les jeunes. J’ai remporté les championnats U17 et la Gambardella en 2012. J’ai aussi participé à la montée en CFA (désormais N2) », énumère-t-il avec une émotion certaine à l’heure de poursuivre sa carrière sous d’autres cieux.

Intégré progressivement au groupe professionnel, il conserve un souvenir tout particulier de sa première préparation : « Découvrir le monde professionnel et côtoyer les joueurs que j’avais pour habitude de regarder à la télé c’était impressionnant pour moi. Après 13 années c’est difficile de ne retenir qu’un moment mais celui-là est mon meilleur souvenir ».

Il n’a pas oublié non plus sa première convocation : « Dans l’après-midi je reçois un coup de téléphone de Fred Gioria qui me dit que Didier Digard est malade et que je dois venir au stade. Je n’avais pas de voiture ni le temps d’arriver en prenant le bus. Un ami a alors emprunté un scooter, pris deux casques et nous sommes partis. On prenait les voies du tram pour éviter les bouchons ! Quand je suis arrivé au Ray, les joueurs s’échauffaient déjà. C’était une super soirée car en plus on élimine Lyon (3-1). Le lendemain je retournais au lycée ! ».

Retenu pour la première fois avec le groupe le 31 octobre 2012, à 17 ans, le défenseur avait effectué ses premiers pas avec l’équipe fanion le 4 janvier 2016 lors de la réception de Rennes en Coupe de France (défaite 9-8 aux tirs au but). Le 15 janvier de la même année, le frère du champion du Monde, également formé au Gym, foulait pour la première fois les pelouses de Ligue 1 contre Angers (victoire 2-1).

Freinée par les blessures, la progression du longiligne axial s’est étendue en prêt en L2 au Gazélec Ajaccio en 2017/18 : « J’y ai beaucoup grandi, gagné en maturité et en confiance. Après je suis revenu à Nice pour faire partie de l’effectif mais une blessure au dos a tout gâché ». Gautier a renoué avec le haut niveau au début de la saison 2019/20 en tant que titulaire à Rennes (succès 2-1) : « Un de mes meilleurs souvenirs au Gym. Le fait de gagner avec le club de sa ville natale, surtout après les moments difficiles que j’avais traversés ».

Titularisé à 3 reprises au cours de l’exercice écoulé et confronté à une concurrence de plus en plus forte, Gautier Lloris a senti le besoin d’exprimer son potentiel loin de la Côte d’Azur : « J’avais demandé au coach Vieira de partir l’hiver dernier mais il avait encore besoin de moi pour six mois supplémentaires avant de me laisser partir pour développer mon potentiel ». Un départ à l’AJ Auxerre où il retrouvera un ancien coéquipier chez les Aiglons : « J’ai eu Micka Le Bihan au téléphone. C’est lui qui m’a appelé pour me dire que l’AJA s’intéressait à moi. Le coach Furlan me voulait vraiment et c’était le meilleur choix ». Avant d’espérer d’autres retrouvailles, un jour, avec le club de son cœur : «  Julien Fournier m’a souhaité d’affronter le Gym un jour. Je l’espère. A moins que ce ne soit en coupe, cela voudra dire que l’on aura retrouvé la Ligue 1 avec Auxerre. Mais ça sera forcément particulier ». Au moment de partir, le défenseur a évidemment une pensée pour tous les éducateurs et coachs qui l’ont accompagné depuis tout jeune. Fier d’avoir accompagné Gautier tout au long de son parcours et de l’avoir lancé au plus haut niveau, l’OGC Nice lui souhaite de s’épanouir et d'exprimer pleinement son potentiel sous ses nouvelles couleurs.

M.S. et F.H.