Accueil Site officiel de l'OGC Nice

5 stats inédites

Rétro' 2019-20

17 mai 2020

5 stats inédites

Derrière des chiffres peuvent se cacher… d’autres chiffres ! En marge des stats collectives déjà mises en lumière, d’autres, individuelles, peuvent apparaître plus « anodines » au premier regard. Elles n’en demeurent pas moins révélatrices de certaines tendances qui, côte à côte, tracent un tableau alternatif et juste de la saison des Aiglons. En voici 5 inédites.

Dante va de l’avant

36 ans et toujours tourné vers l’avant ! Doyen et capitaine des Aiglons, Dante incarne la première rampe de lancement du jeu rouge et noir. Premier relais de Walter Benitez, l’international brésilien donne le tempo au collectif.

La preuve : seul Gabriel (578), défenseur brésilien du LOSC, a réussi plus de passes vers l’avant que le Commandant (570) en Ligue 1 cette saison. Ce dernier est d’ailleurs le défenseur qui a tenté le plus de passes dans l’élite en 2019/20 (1630).

 

Pelmard hors de la boîte

Capable d’évoluer dans l’axe ou sur les côtés, Andy Pelmard (20 ans) est ce que l’on appelle "un défenseur pur jus".

Solide au duel et à l’impact, à l’aise dans la relance, le Niçois participe à toutes les batailles, sauf celles qui se déroulent dans la « box » adverse. Cette saison, en L1, l’ancien de Saint-Sylvestre est en effet le joueur de champ qui a touché le plus de ballons... sans en toucher un seul dans la surface adverse (723).

 

Atal insaisissable

Youcef Atal a réussi en moyenne 3.6 dribbles par match en Ligue 1 cette saison.

Seul Neymar (6) fait mieux que le champion d’Afrique en titre, latéral droit de formation mais souvent utilisé comme ailier chez les Aiglons, en raison de sa percussion et de sa vitesse.

 

PLM, par amour du jeu

S’il n’a pas pris à sa charge les coups de pied arrêtés cette saison, les laissant le plus clair du temps à Wylan Cyprien, Alexis Claude-Maurice ou Adam Ounas, Pierre Lees-Melou a eu une influence considérable dans l’équilibre rouge et noir.

Seuls Angel Di Maria (10) et Islam Slimani (7) ont délivré plus de passes décisives dans le jeu que PLM (6) en Ligue 1 cette saison. Preuve que l’influence peut aussi laisser sa trace dans les tableurs.

 

Ganago gagne du temps

Ignatius Ganago est le joueur de Nice qui a été le plus sollicité en sortie de banc en Ligue 1 cette saison (14 entrées en jeu). En 2019-20, l’international camerounais a même franchi un palier au niveau de la régularité, puisque ses entrées s’accompagnent de 12 titularisations en L1 (3 buts, 1 assist), ce qui porte son bilan à 26 apparitions en 28 journées.

Si l’on ajoute à cela 3 matchs de coupes (1 but), l’attaquant se rapproche de la barre des 30 matchs lors du dernier exercice (29). Et ce malgré une interruption des compétitions à l’issue de la 28e journée.

 

Photos : IconSport