Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Quand Eysseric, Mounier, Bosetti et Cvitanich chambrent Civelli

Instagram

10 mai 2020

Quand Eysseric, Mounier, Bosetti et Cvitanich chambrent Civelli

Les liens sont toujours aussi forts entre les anciens Aiglons, qui se sont récemment chambrés sur les réseaux sociaux.

Alors que l'OGC Nice profite de la période sans match pour faire remonter à la surface de beaux souvenirs et honorer d'anciens joueurs, une publication sur les réseaux sociaux a donné lieu à un échange croustillant entre anciens de la maison.

TOUT est parti d'une frise...

Outre les grands formats de matchs diffusés sur OGCNICE.com, le compte Instagram @ogcnice publie en ce moment des frises de photos mettant en scène les anciens Aiglons. Cvitanich, Cobos, Vahirua, Bauthéac, Varrault, Everson, Carlos Eduardo, Ricardo Pereira ou bien encore Civelli ont eu droit à la leur. C'est lors de la publication de cette dernière que la passe d'armes a eu lieu.

Cliquez sur la frise pour la visionner en grand format.

Répondant à la question posée aux 365 000 followers du compte officiel du club - « décrivez en un emoji le grand Renato Civelli » -, Valentin Eysseric, Eric Bauthéac, Anthony Mounier et Alexy Bosetti y sont allés de leur commentaire. 

« Renato est au courant de tes commentaires, attention ! »

Alors que Mounier, actuellement au Panetolikos GFS (Grèce) a représenté son ex-coéquipier avec une image d'escargot, Dario Cvitanich a volé à la rescousse de son compatriote. « Renato n'a pas d'instagram. Mais il est au courant de tes commentaires Antho... Attention ! », a prévenu le buteur, qui fait toujours le bonheur du Racing (Argentine). « Aahhaha Dario solidarité argentine, fais lui un bisou de ma part alors ! » a répliqué l'ailier, niçois de 2009 à 2012.

Pas d'emoji escargot pour Valentin Eysseric, mais un constat identique à celui de "la Moune". « Renato est aussi lent que Dario », s'amusait le meneur de jeu, qui a décroché notamment la 4e place en 2012-13 avec les deux Argentins. 

Bosetti repris de volée 

Alexy Bosetti n'a pas non plus trouvé d'image adéquate pour décrire le géant (1m93) : « Il n'y a pas l'emoji tricheur ? » s'interrogeait l'enfant du Vieux-Nice, repris de volée par Eysseric, qui lui décernait en retour le trophée imaginaire de « plus gros tricheur du football ».

Enfin, Bauthéac a reconnu que Renato Civelli « faisait peur quand tu l'avais au marquage », quand la majorité des supporters ont rendu hommage au célèbre bisou adressé par le défenseur à Zlatan Ibrahimovic, venu se frotter d'un peu trop près lors d'un duel au Parc des Princes.

Suivez l'actu' du Gym et bien + encore sur les réseaux sociaux !

Instagram | 365 000 abonnés

Facebook | 513 500 mentions "J'aime"

Twitter | 467 000 followers

F.H.