Accueil Site officiel de l'OGC Nice

L

Médias

6 avril 2020

L'impact du Covid-19 sur le foot vu par Julien Fournier

Hier soir, Julien Fournier, Directeur du Football de l'OGC Nice, était l'invité d'Eric Silvestro et Nicolas Georgereau sur RTL, pour évoquer l'impact de la crise sanitaire actuel sur un club de football. Verbatim.

Vous étiez proche de Pape Diouf (Julien Fournier était secrétaire général de l'OM sous sa présidence), disparu cette semaine...
L'émotion est toujours présente. Je ne mesure toujours pas à quel point il va nous manquer. Mais ce que je mesure c'est sa capacité à rassembler les gens, même en n'étant plus là. Le nombre de témoignages de ces derniers jours est extraordinaire.

L'OGC Nice a mis en place ces dernières semaines différentes actions solidaires...
C'est le minimum aujourd'hui que l'on puisse faire. Nous sommes principalement un club de football mais on se doit au quotidien d'amener notre pierre à l'édifice face à de tels événements.

Beaucoup d'acteurs du football s'expriment sur la suite à donner à la Ligue 1. Votre président, Jean-Pierre Rivère, a eu une idée originale, celle de calquer les saisons sur le calendrier civil jusqu'à la Coupe du Monde au Qatar de Novembre 2022...
L'idée est assez simple même si aujourd'hui elle peut apparaître saugrenue ou uopique. Vu l'état sanitaire du pays et de l'Europe entière il est possible que les compétitions soient repoussées. Ca peut alors être une bonne idée d'adapter le calendrier un peu à l'envers en se basant sur la Coupe du monde au Qatar. Les mois d'hiver ne sont pas les plus agréables pour disputer un championnat, et si nous pouvons jouer de février à décembre,  cela peut être une solution.

Comment cela s'organiserait-t-il ? Comment caser l'Euro à l'été 2021 avec ce système ?
On peut imaginer une trêve pour l'Euro comme le font les Sud-Américains les années de Coupe du Monde ou de Copa America. Mais ce n'est pas non plus sans poser de problèmes car il faut s'accorder avec les autres pays, on ne peut pas raisonner franco-francais. Se pose également la question des fins de contrats. Mais à l'heure actuelle, personne n'a la solution, on fonctionne presque au jour le jour.

Pensez-vous que cette crise va remodeler la structuration économique du foot français : mercato, salaires etc. ?
Je crois très sincèrement qu'aujourd'hui personne ne sait. On parle de reprise du championnat, de la saison prochaine... On sera soumis, comme l'ensemble des activités économiques du pays, aux modalités du déconfinement qui seront décidées par le gouvernement. Les conséquences peuvent en effet être importantes si la fin de championnat devait être annulée ou débuter très tardivement mais on peut aussi imaginer que les choses puissent se passer naturellement. Aujourd'hui l'économie du football prend un coup et à court terme il me semble évident qu'il y aura un arrêt de la flambée des prix sur le marché des transferts.