Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym s

Nice 2-2 Brest

21 février 2020

Le Gym s'est fait rattraper

Alors qu'il comptait deux buts d'avance grâce à Ounas et Dolberg, le Gym s'est laissé surprendre par Brest à domicile et a concédé le match nul (2-2).

Après avoir perdu à la maison devant Nîmes (1-3) puis gagné dans la douleur à Toulouse (0-2), les Niçois avaient à coeur de se rassurer et de faire fructifier les points pris en Occitanie ce vendredi contre des Bretons joueurs.

Face aux deux lignes compactes du bloc brestois, les Aiglons peinaient d’abord à trouver des failles. Danilo, par son positionnement hybride tentait d’apporter le surnombre au milieu et de constituer une rampe de lancement supplémentaire. De nouveau aligné en défense centrale, le Brésilien retrouvait une position dans l’entre jeu en phase de possession.

Alors que les hommes de Patrick Vieira exploraient plusieurs options, ni la profondeur trouvée par Ganago - devancé par Larsonneur (10’) - ni le centre de Nsoki depuis la gauche (11’) n’inquiétaient véritablement le dernier rempart du SB29.

Comme souvent lorsque deux formations s’observent, les premières sueurs étaient déclenchées par des phases arrêtées. Chardonnet voyait sa frappe s'envoler après un coup de pied de coin joué rapidement (7'), avant que la plus grosse situation du début de match ne jaillisse de la tête de Danilo. Trouvé sur corner par Claude-Maurice, le joueur formé au Vasco de Gama obligeait Larsonneur à une horizontale pour capter, en deux temps, le cuir (12’).

C’est finalement au terme d'une belle action collective que les locaux accédaient à la délivrance. Ganago éliminait un défenseur côté gauche avant de décaler astucieusement Claude-Maurice dont le centre, prolongé par Dolberg, atterrissait sur Ounas, en renard au second poteau (1-0, 23’). L’international algérien devenait ainsi le 16e réalisateur niçois cette saison en L1, après avoir déjà scoré à deux reprises en Coupe de France.

10 minutes plus tard, le buteur et son passeur inversaient les rôles et se muaient de nouveau en protagonistes du break azuréen. Après l’action construite, les Niçois faisaient la différence sur un contre. L’avant-centre danois laissait d’abord parler son jeu de corps dos au but pour remiser, sur Ounas, une longue ouverture de Claude-Maurice. Dans la foulée, l’ailier recherchait son coéquipier de l’attaque. Son service, trop sur les talons, n’empêchait pas Dolberg de se remettre en position et d’ajuster Larsonneur d’une superbe frappe placée côté fermé, depuis l’extérieur de la surface (2-0, 33’).

Les visiteurs animaient quelque peu la fin de la première période et parvenaient à réduire le score quelques instants avant de regagner les vestiaires. Après une première parade de Benitez sur une tentative de Court, Grandsir était à l’affût. Le portier argentin ne pouvait qu’effleurer le ballon de l’ailier (2-1, 45’).

Les joueurs du Comté débutaient la seconde période avec envie et mordaient dans les ballons. Ganago (47’), Claude-Maurice (48’) puis Lees-Melou (48’) ne trouvaient pas le cadre. Pas récompensés de leurs tentatives, les joueurs Rouge et Noir jouaient même de malchance lorsque Dante trompait son propre gardien (2-2, 53’). Les deux équipes de nouveau à égalité se répondaient coup pour coup et tentaient de prendre les devants. Patrick Vieira apportait du sang neuf et lançait tour à tour Lusamba et Myziane. L'attaquant se mettait en évidence sur une frappe cadrée après un "une-deux" avec Herelle (76'). 

Malheureusement, les nombreuses tentatives et frappes niçoises dans une fin de match à leur avantage ne faisaient pas trembler les filets. La partie s'achevait sur ce score nul et riche en buts (2-2).

Le match en images

Adam Ounas au duel avec Romain Perraud

Danilo trouve le cadre sur corner (12')

Larsonneur s'impose au-dessus de Ignatius Ganago

Les Aiglons fêtent l'ouverture du score (Ounas, 1-0, 23')

Danilo devance Battocchio

Malheureux, Dante trompe Benitez et égalise pour Brest (2-2, 53')

Dante prend le dessus dans les airs

Christophhe Herelle, chassé par Charbonnier, pénètre dans la surface

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-2 Stade Brestois 29 (mi-temps 2-1)

26e journée de L1 - 21/2/2020

15 856 spectateurs

Arbitre : Jérémie Pignard

Buts : Ounas (23'), Dolberg (33') pour Nice, Grandsir (45') et Dante CSC (53') pour Brest

Avertissements : Danilo (6'), Herelle (19') et Nsoki (60') à Nice

OGC Nice : Benitez - Herelle, Dante (cap), Danilo, Nsoki (Durmisi, 89') - Thuram, Lees-Melou, Claude-Maurice - Ganago (Lusamba, 64'), Ounas (Myziane, 70'), Dolberg

Stade Brestois 29 : Larsonneur - Belaud (cap), Chardonnet, Duverne, Perraud - Court (Autret, 68'), Battocchio, Belkebla, Grandsir (Magnetti, 77') - Cardona, Charbonnier (Lasne, 86')