Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Une menace, plusieurs visages

Stats

18 février 2020

Une menace, plusieurs visages

Depuis le début de l’exercice 2019/20, 217 joueurs ont trouvé le chemin des filets adverses en L1, soit une moyenne de près de 11 buteurs par club. À l’OGC Nice, de Christophe Herelle à Alexis Claude-Maurice, ils sont 15* à avoir trompé la vigilance des gardiens cette saison. Aucune autre formation de l’élite ne compte autant de buteurs que le Gym qui, à l’aube de la 26e journée, possède la 4e attaque de L1 (36 réalisations inscrites). Scanner.

Le Top 3

Kasper Dolberg, 8 buts
L’attaquant international danois aime marquer et sait comment s’y prendre.

Arrivé au club l’été dernier, il est le « capocannoniere » des Aiglons en championnat avec 8 réalisations. Réalisations qui mettent en lumière sa large palette. Toujours à la limite, rarement hors-jeu, l’international danois a fait parler la poudre du droit – son pied fort - et du gauche.

Wylan Cyprien, 7 buts
Autre poste, autre style. Auteur d’un départ canon (3 buts lors des 4 premières journées), Wylan Cyprien est le 2e buteur des Aiglons en L1. Il égale même son n°9 si l’on prend en compte la Coupe de la Ligue et son pénalty au Mans.


Impitoyable dans cet exercice (5/5 en L1, 6/6 cette saison), toujours à l’aise à longue distance, l’ancien Lensois reste à une unité de son meilleur total dans l’élite : 8 buts. Total validé en 2016/17 au cours de son premier exercice dans le Comté.

Pierre Lees-Melou : 5 buts
Avec 5 buts (+ 1 réalisation en Coupe de la Ligue), PLM réalise déjà sa deuxième meilleure saison dans l’élite en matière de stats. Appuyé sur sa spéciale – l’enroulé du droit -, auteur de 2 buts de la tête (Bordeaux et Reims), le milieu demeure également le 4e passeur du championnat, avec 6 assists.


 

Une défense offensive


Christophe Herelle : 3 buts

Il n’avait pas encore marqué dans sa carrière en Ligue 1. Voilà qui est chose faite. Et bien faite. Grand et solide (1,91m), l’axial, qui évolue à droite depuis quelques matchs, n’a marqué que du pied (contre Amiens, et Toulouse à l’aller et au retour). Aucun défenseur de Ligue 1 ne compte plus de réalisations que lui cette saison (Abdelhamid et Pablo sont également à 3).

En plus de Herelle, 4 autres acteurs de l’arrière-garde ont fait trembler les filets cette saison : Burner (à Monaco), Dante (Amiens), Sarr (Toulouse) et Atal (Dijon).


Si l’on ajoute la réalisation de Coly (actuellement prêté à Famalicão) à Rennes, la défense azuréenne est à la conclusion de 22 % des buts du Gym en L1.
 

Milieu, attaque : 6 autres buteurs


Ignatius Ganago : 3 buts
Pour sa 3e saison pro, toutes à l’OGC Nice, Ganago en est à 3 « goals » (Nîmes, Paris, Metz). L’international camerounais a même une petite unité de plus à se mettre sous la dent, puisqu’il s’est également montré décisif en Coupe de France, contre le Red Star (2-1).


​Enfin 6 joueurs du milieu et de l’attaque ont, pour l’heure, inscrit une réalisation en L1 cette saison. Lusamba a permis au Gym de recoller contre Angers à l’occasion d’une victoire sur le SCO (J15, 3-1). Boudaoui a débloqué son compteur en L1 lors de la réception de Toulouse (J19, 3-0). Myziane a conclu un mouvement collectif limpide du plat du pied à la maison devant Angers (J15, 3-1), tout comme Claude-Maurice, auteur d’un enchaînement parfait face à Nîmes (J24, 1-3).

Prêté à l’Atalanta Bergame, Tameze s’était pour sa part illustré à Montpellier, d’une frappe puissante et légèrement déviée (J5, 2-1).

A noter que les milieux du Gym ont scoré à 15 reprises en L1 en 2019/20, plus haut total de la ligne intermédiaire (devant Brest, 14).

Michel Saad
Photos : A.D., J-M.P. et IconSport

*Adam Ounas (contre Fréjus/Saint-Raphaël et Lyon) et Danilo (Red Star) ont tous les deux marqué en Coupe de France cette saison.