Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Blog #4 : Sylviane en force

Féminines

11 février 2020

Blog #4 : Sylviane en force

Beaucoup de choses se sont passées depuis l’épisode 3 du blog des féminines. 6 matchs ont été joués et les Niçoises ont traversé toutes les émotions. Gagné, perdu, grimpé, puis glissé au classement, mais surtout, elles se sont forgées un nouvel état d'esprit. Sylviane Gomes a inscrit l'unique but azuréen à Evian. Le dernier en date. Une réalisation qui illustre la détermination de l'équipe. Un corner, un ballon qui traîne, un geste de « renard des surfaces » et la Grassoise de 18 ans offrait une victoire essentielle (J13, 0-1), révélatrice des changements observés depuis la reprise en janvier. Dans cet épisode 4, l’attaquante qui a rejoint le Gym en 2018, nous conte les derniers mois de compétition d’un groupe qui croit plus que jamais en ses objectifs.

« Nous sommes entrées dans 2020 avec de bonnes résolutions. Ça se voit sur le terrain. Le groupe est plus solide qu’en première partie de saison. Nous sommes encore plus soudées, il y a plus de cohésion et d'automatismes. Je trouve que nous faisons mieux les efforts, toutes ensemble et les unes pour les autres, comme une vraie équipe. Ça se ressent vraiment en match et, en dehors, le groupe vit bien. C'est pour toutes ces raisons que nous sommes parvenues à enchaîner deux rencontres sans prendre de but pour la première fois depuis le début de la saison (J12, Nice 0-0 Saint-Etienne; J13, Thonon Evian 0-1 Nice).

« toutes ensemble »

Pourtant, on était opposées à deux solides formations (Saint-Etienne, 1er et Thonon-Evian, 8e). D'abord l’ASSE, chez qui nous avions pris 8 buts au match aller (J2, 8-0). Sur ce duel retour, on a bien travaillé, toutes ensemble, pour aller chercher un point important (0-0). 


Ensuite, à Evian, on a fait une belle partie collective et on a gagné 1-0. Face à une équipe qui s'était largement imposée à l'aller (J3, 0-5). À titre individuel, j'ai marqué mon premier but en D2 à l’occasion de ce match. Il est intervenu à la suite d’un coup de pied arrêté, il y a eu un cafouillage dans la défense et j'ai réussi à me faufiler et à conclure avec mon pied droit. J'étais vraiment heureuse, d'autant plus que le nul nous donne la victoire. Il n'est pas très beau, mais il est important (rires). Ça me fait plaisir.

Ces deux résultats nous ont fait du bien et nous ont permis de remonter au classement (les Niçoises sont actuellement 10es de la poule B).

Plus d'efforts défensifs

Depuis la reprise, un gros travail est fait à l'entraînement sur l’aspect défensif, surtout tactiquement. Le coach se focalise beaucoup sur ce point-là et on a vu les résultats très vite. Et puis on a adopté un nouveau dispositif (un 3-5-2).

Bon, de base, je suis une attaquante qui n'aime pas trop défendre (rires).  Là, j'ai dû m'adapter. Le coach nous demande de faire ces efforts supplémentaires et on les fait plutôt bien depuis la reprise.

Des changements à la trêve

Pourtant à la trêve, on a perdu deux joueuses importantes : Dylanie Delrio et Elodie Flory. À ce moment-là, j'ai pu penser que ça déstabiliserait l'équipe, voire que ça démoraliserait le groupe. Nous avons au contraire été boostées, ça nous a poussées à nous surpasser.

Une nouvelle latérale gauche (Coline Bouby, dont le transfert est en attente de validation, ndlr) est venue renforcer l'effectif. Elle n’a pas encore pu jouer, mais on a vu à l'entraînement qu'elle allait nous faire du bien. Surtout qu'on est confrontées à des pépins physiques et des blessures (notamment Barbara Bouchet touchée à la clavicule et Myriam Benlazar, blessée au genou).

C’est malheureux qu’on n'ait pas pu enchaîner contre Yzeure (4e au classement), une autre grosse formation de la poule (défaite 0-2). On voulait réussir à prendre au moins un point sur cette rencontre. Maintenant, il faut continuer à travailler pour atteindre notre objectif : aller chercher le maintien. Et on y croit vraiment. Avec l'état d'esprit de ce groupe et sa force de travail, je sais qu'on va le faire ».

 

L'« AMBIANCEUSE » du groupe 

« C’est vrai que je fais rire tout le monde et que je mets souvent la musique dans le vestiaire. Mais c’est aussi parce que je suis parmi les plus jeunes de l’effectif (Sylviane est née le 7 décembre 2001). La musique que j’aime bien ? Beaucoup de Aya Nakamura (rires), même si les filles ont toutes leur style, ça plaît à tout le vestiaire et l’ambiance y est bonne ».

 

Bio express

Native de Grasse, Sylviane a débuté le football à l'âge de 8 ans à l'US Plan de Grasse où elle a évolué durant 3 saisons. Ensuite, pendant 5 années, la buteuse a joué du côté de Mouans-Sartoux, dernière étape avant son arrivée au Gym à l'été 2018. D'abord intégrée à la section sportive U18, elle a rejoint le groupe en Division d'Honneur en 2018/19. Elle a notamment inscrit le but de la victoire lors du barrage aller d'accession en D2 face à Châtenoy-le-Royal (double victoire 1-0). Cette saison, l'attaquante évolue à ce niveau pour la première fois de sa carrière : « J'ai décidé de consacrer entièrement cette année au football. J’ai arrêté la fac et je me concentre totalement sur l’OGC Nice avant, l’année prochaine, d’entamer une formation pour obtenir le BPJEPS. Je souhaiterais devenir coach sportive.»

Le blog des féminines : #1
Le blog des féminines : #2
Le blog des féminines : #3

Michel Saad