Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Claude Massa à l’honneur

Nice - Metz

6 décembre 2019

Claude Massa à l’honneur

Claude Massa (Aiglon de 1967 à 1991) est mis à l’honneur à l’Allianz Riviera à l’occasion de la réception du FC Metz (samedi 7 décembre, coup d’envoi à 20h).

Né à Nice, Claude Massa (57 ans) est un pur produit de la formation rouge et noir. Arrivé au club à 5 ans, il intégra l’équipe réserve du Gym à 17 puis découvrit le monde professionnel en 1985, année de la remontée dans l’élite. Il débuta en D1 lors d’une défaite à Bordeaux en remplacement de Pascal Françoise à la 82e minute (1-0).

Cette première saison le vit disputer 25 rencontres et inscrire 2 buts. Si les éditions 1985/86 et 1986/87 sont celles où il participa au plus grand nombre de matchs (respectivement 27 et 28 toutes compétitions confondues), c’est en 1987/88 qu’il marqua les mémoires niçoises.

Sa sortie prématurée contre Laval (J7, victoire 2-1) constitua un coup d’arrêt brutal à un début de saison exceptionnel, où il inscrivit 5 buts entre la 1ère et la 6e journée, et notamment un doublé face au FC Nantes (J6, succès 3-1).

Cette absence l’écarta de l’épopée du club jusqu’en 1/2 finale de la coupe de France (défaite cumulée 3-2 face au FC Sochaux). Il ne réapparut en rencontre officielle qu’à la 4e journée de l’exercice 1990/91 contre l’AS Cannes sous les ordres de Jean Fernandez (0-0).

Sa carrière pro à Nice dura 6 ans pour plus de 70 matches et 8 buts.

Au Gym, Massa évolua notamment avec Daniel Bravo, Toni Kurbos, Robby Langers, René Marsiglia ou encore Thierry Oleksiak, Marko Elsner et Jorge Dominguez.

A la fin de son aventure rouge et noir, il rallia le FC Metz en D1 puis la D2 à Guingamp. Sa carrière s’arrêta à l’issue de l’exercice 1995/1996 à Fréjus.

Claude Massa sera au Café des Aiglons en avant match, à partir de 18h30 où il rencontrera les amoureux du Gym et partagera anecdotes et souvenirs de son parcours. Il recevra son trophée d’ancien Aiglon avant le coup d’envoi de Nice - Metz (20h) devant le public de l’Allianz Riviera.

Photos archives : Michel Oreggia