Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Dante : « Garder cet état d’esprit »

Réactions

3 novembre 2019

Dante : « Garder cet état d’esprit »

Dante s’est arrêté en zone mixte à l’issue du succès du Gym face à Reims (2-0) ce dimanche.

Dante, quelle est ton analyse ce soir ?
Les supporters nous ont demandé de mouiller le maillot, on l’a fait. On était vraiment prêt à aller à la guerre, c’est bien. On a parlé à l’intérieur du vestiaire, on était tous mécontents de la situation. On voulait tous rebondir aujourd’hui, c’est fait. On sait tous que ce n’est pas encore suffisant, on veut plus. Nous voulons offrir du bonheur et de la joie aux supporters. Nous allons continuer à travailler.

Comment as-tu vécu les sifflets ?
Leurs réactions leur appartiennent, c’est à eux de décider s'ils doivent nous applaudir ou nous siffler. Je crois tellement en eux, je sais qu’ils ont bon coeur. S’ils veulent nous siffler, pas de souci, mais ça m’a touché. Ils ne dorment pas bien ces derniers jours, c’est aussi notre cas. Ce soir, on était stressé, on avait la pression, on se sentait fautif. Nous avons pris nos responsabilités sur le terrain, travaillé pour leur donner le sourire, et malgré la victoire… C’est dommage, même si on le comprend. Il faut aller de l’avant.

Ce soir, vous avez aussi réalisé votre 1er clean sheet de la saison...
Ça fait plaisir, car c’est ça notre premier job derrière. Ça me faisait vraiment du mal de sortir de chaque match en prenant des buts, surtout que c’est ce qui faisait notre force l’année dernière. Après, comme j’ai dit, quand on ne prend pas de but, ce n’est pas seulement dû au travail des défenseurs, mais de toute l’équipe. Pareil quand on en prend. Aujourd’hui, le pressing était bien, on voyait des attaquants travailler, les milieux aussi. Quand c’est comme ça, c’est beaucoup plus facile de défendre.

Vendredi, vous enchaînez un 2e match à domicile, face à Bordeaux. Qu’attendre de ce rendez-vous ?
C’est avant la trêve, c’est important. Bordeaux a 2 points de plus que nous, avec une victoire, on peut les dépasser. C’est très important de garder cet état d’esprit, de continuer à vouloir jouer, à aller de l’avant, à mettre de l’agressivité, à se battre les uns pour les autres. On doit garder ça pour recréer de la stabilité pour le reste de la saison. Le classement ? Tout peut aller très vite. Avant la trêve, on peut « être bien placé ». Mais encore une fois, ma priorité, c’est de conserver le bon état d’esprit.