Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Nice 1-4 Paris SG : l

Interview

19 octobre 2019

Nice 1-4 Paris SG : l'analyse de Patrick Vieira

Après avoir livré son point de vue sur l'arbitrage lors du match face au Paris Saint-Germain (défaite 1-4), le coach niçois a répondu, point par point, aux questions des journalistes. Verbatim.

Le match : « Spectateurs en 1ère période »

« Il faut tenir compte du match en entier pour faire une analyse. En première période, nous étions spectateurs. On a manqué d’engagement et de rythme. On les a trop respectés, les choses étaient alors trop compliquées pour mettre cette équipe en difficulté. Nous sommes revenus en deuxième période en essayant de les bousculer un peu plus. En revenant à 2-1 nous avions ce petit espoir de les faire douter un peu plus car ils avaient baissé de rythme. Malheureusement la décision de l’arbitre nous fait très mal ».

Sa compo : « Analyser pour voir ce que j'aurais pu mieux faire »

« Quand un match ne se passe pas comme prévu, on a toujours des regrets bien sûr. Je vais analyser le match pour voir ce que j’aurais pu faire de mieux. Mais nous sommes tombés sur une équipe largement supérieure à la nôtre, surtout en première période. Ca allait trop vite pour nous, il y avait très peu de déchet de leur part car nous avons manqué d’intensité et d’agressivité pour leur poser des problèmes ».

Le manque d’agressivité : « On peut être déçu »

« Oui je peux être déçu là-dessus. Mais il n’y avait pas que ça. Il faut aussi que je prenne en compte ce qui n’a pas marché tactiquement dans ce que j’avais mis en place. Nous avons eu aussi un manque de maturité, on doit s’améliorer sur l’impact athlétique ».

La jeunesse du groupe : « Travailler, apprendre »

« On a un groupe jeune, on le sait. On a des manques, on le sait. Ce qu’il faut c’est continuer à travailler, apprendre de matchs comme ce soir. Remédier à nos manques pour ne pas reproduire les mêmes erreurs ».

Malang Sarr latéral gauche :

« L’année dernière il a fait de très grands matchs à ce poste. Il est capable d’y jouer il a été appelé en Espoirs pour jouer à ce poste. Je sais que son poste de prédilection est dans l’axe mais aujourd’hui j’ai des joueurs « meilleurs » que lui à ce poste. Je prendrai sa prestation en considération pour le match à Strasbourg ».

Le passage à 3 défenseurs en fin de match : « Du mieux »

« Il y avait du mieux, c’est vrai. Mais ce bon passage était aussi dû à la petite baisse physique du PSG ».

L’intégration des recrues : « Leur laisser du temps »

« Je suis très content des recrues que l’on a fait venir. Je savais qu’il fallait leur laisser du temps, certains sont arrivés blessés, d’autres n’avaient pas de repères par rapport à notre système. Mon rôle est de trouver le poste idéal pour chacun, bâtir une équipe pour les faire performer. Il faut leur laisser de temps. En a-t-on ? Pour la presse depuis qu’Ineos a repris le club non (sourire). L’arrivée d’Ineos est une très bonne chose pour l’OGC Nice, mais il faut être conscient qu’on doit laisser grandir nos joueurs. Je suis persuadé que je réussirai à tirer le maximum de ces joueurs sur la durée, en espérant que ce soit suffisant pour finir le plus haut possible. Nice est en train de grandir. M. Ratcliffe l’a très bien expliqué, il est là pour le long terme, et le long terme ce n’est pas demain. Notre groupe a du talent mais est jeune. On voit que dans les grands matchs comme ce soir ça ne suffit pas. On va progresser c’est une certitude, mais on est n’est pas encore le PSG… »