Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Apam : « J

Ancien

17 juillet 2019

Apam : « J'avais tout cassé »

Mardi matin, l'ancien défenseur niçois Onyekachi Apam (2006-10), accompagné de son fils Wayne, a visité le centre d'entraînement et de formation de l'OGC Nice. L'occasion parfaite pour prendre des nouvelles du roc aux 105 matchs de Ligue 1 avec le Gym.

Apam, que nous vaut cette visite ?
Je suis passé saluer les personnes que je connais au club, comme "maman Martine" (secrétariat sportif), Carole (secrétaire)... Olivier (coordinateur sportif) et Nabil (intendant) également mais ils ne sont pas là. Ça fait plaisir de venir ici et de revoir tout le monde.

Que deviens-tu ?
J'habite à Saint-Laurent-du-Var et j'entraîne les jeunes, de U7 à U12, à Saint-Jeannet, où mon fils joue aussi. 

Quand as-tu arrêté ta carrière ?
Je n'ai pas joué depuis 2015 à cause de mon genou (ménisque) mais je continue de m'entraîner tout seul. Je serais prêt à rejouer, à quel niveau, je ne sais pas, mais pour l'instant je ne peux pas avec les douleurs. 

Suis-tu toujours l'actualité du club ? 
Oui, je viens souvent au stade. Je regarde surtout les défenseurs. J'aime bien Malang Sarr. Quand je le vois jouer, je me dis qu'il est plus fort que moi à 20 ans (rires). Il est calme et solide, fait de belles passes et peut encore évoluer aux côtés de Dante. Les jeunes ont la chance de jouer avec ce champion, il faut qu'ils en profitent car ils peuvent beaucoup apprendre à ses côtés. 

« Beaucoup de mental » 

Vous aviez une sacrée défense à ton époque aussi... 
Oui, nous avions beaucoup de mental et nous mouillions le maillot avec Pancho Abardonado, Cyril Rool, Rod Fanni...  

Quel est ton meilleur souvenir avec le Gym ?
Quand nous avions battu Marseille 2-0 au Vélodrome (août 2007). Cela ne nous était pas arrivé depuis longtemps !

En parlant de Marseille, c'est aussi la première équipe que tu as affrontée sous le maillot rouge et noir dans l'élite. Ce jour-là, tu étais d'ailleurs opposé à un certain Franck Ribéry... 
Oui, c'est vrai ! Plutôt pas mal pour commencer mais ce n'était pas facile. J'ai eu la chance de jouer ce match car je voulais montrer de quoi j'étais capable. (Rires) Résultat, j'avais tout cassé !