Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Cooper, Nissart made in USA

Insolite

18 juillet 2019

Cooper, Nissart made in USA

Lundi 1er juillet 2019. En ce jour de reprise de l’entraînement, les supporters se massent derrière le grillage. Dans la petite foule, on retrouve tous les ingrédients d’une rentrée réussie : des maillots rouge et noir, des sourires, et des accents qui chantent. Parmi eux, trois trahissent des origines lointaines. Bien au-delà du Comté de Nice et de son continent.

« Il a même converti sa petite amie »

Il s’agit de ceux de Cooper, 14 ans, et de ses parents, Patrick et Tracy . « Je suis le supporter numéro 1 de l’OGC Nice aux Etats-Unis » lâche le fiston. « Mon père a acheté une box spéciale qui nous permet de regarder tous les matchs du Gym à la télé », raconte le pichoun d’Atlanta (USA), qui porte fièrement les couleurs rouge et noir à 7600 km de la capitale azuréenne : « maillot et short l’été, doudoune l’hiver ». « Grâce à moi, tout le lycée connait l’OGC Nice ». « Il m'en parle à longueur de journée, confirme sa mère. Il a même converti sa petite amie ! »

« Voir un Nice - Marseille... »

Mais comment cet habitant de la capitale de l'Etat de Géorgie est-il tombé fou amoureux de l’OGC Nice ? L’explication se trouve une génération au-dessus. Niçois expatrié aux « States », Patrick a su transmettre sa passion au fiston, qui « rêve de voir un Nice - Marseille, en Populaire Sud. En plus, cette année, ça tombe le jour de mon anniversaire (week-end du 24 août). Et Marseille, je ne les aime vraiment pas ».

En attendant de voir son voeu exaucé, Cooper va retrouver l'Amérique, et les terrains de "soccer". « Il joue attaquant, et il est sacrément bon » explique Patrick. De là à porter un jour les couleurs de l'OGC Nice ? « Il va falloir que je sois très, très fort » répond-il, dans un Français impeccable. « Ce serait magique, un rêve... Mais  quoiqu'il arrive, je resterai toujours le plus grand des supporters. Et quand je serai vieux, je suivrai l'OGC Nice partout, comme le Berger ! »

F.H.