Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Episode 1 : Lamine Diaby-Fadiga

Jeunes pousses

17 juin 2019

Episode 1 : Lamine Diaby-Fadiga

7 jeunes joueurs issus du centre de formation sont apparus avec l'équipe première du Gym lors de l'exercice 2018-19. En cette intersaison, retour sur les nouveaux visages du club rouge et noir*. Episode 1 : Lamine Diaby-Fadiga. 

Contrairement à ses jeunes comparses, il a débuté en pro avant de connaître la L1. Il fut même le premier joueur né dans le 3e millénaire à apparaître en équipe fanion, le 7 décembre 2017, à Arnhem, lors d’un match d’Europa League. « Un truc assez impressionnant, un bonus », convient Lamine Diaby-Fadiga, un an et demi après cette première.

Né à Grasse d’un père guinéen et d’une mère algérienne, coupe afro’, gros gabarit, deux grands frères (Abou, qui a joué à Cannes avec Vincent Koziello et Kader, artiste) et une petite sœur, l’international U18 français est un grand espoir du club rouge et noir. Il est aussi un joueur de son temps : (très) actif sur les réseaux, pas impressionné au moment de prendre la parole, pas déstabilisé par le monde qui l’entoure, mais toujours à « encadrer ». « Depuis quelques semaines, j’ai pris un appartement à Nice, où j’habite avec mon père, confie-t-il. Ça aurait été dur d’être seul, là c’est comme si j’habitais encore au centre ».

« Je ne compte pas m’arrêter »

Passé par Mougins, le Cannet-Rocheville, Cannes et Vallauris, Lamine a bouclé sa 5e saison avec les Aiglons. Lui aussi a connu la préformation niçoise et garde en mémoire « les tournois avec Pascal » en U14-U15. Une mémoire qu’il active sans cesse pour avancer : « Dans mon téléphone, j’ai toutes les statistiques de mes saisons, que ce soit à Nice ou en équipe de France, pour pouvoir les comparer et les améliorer »

Lancé en L1 contre Reims lors de la 1ère journée (0-1), freiné par les blessures, l'avant-centre est revenu sur le devant de la scène en fin de saison. Titularisé pour la première fois contre Montpellier (1-0), au mois d'avril, et auteur d'une bonne prestation, il a enchaîné à Rennes (0-0), avant de sortir sur blessure. « Tout n’a pas été parfait mais il n’a que 18 ans, il faut lui laisser le temps de progresser. Il s’entraîne avec nous depuis quelques mois. Il est en train de progresser. Il sera vraiment important pour les années à venir », a commenté le coach Vieira à propos de son jeune attaquant. 

« Franchement, j’ai 18 ans, je me lève tous les matins pour aller jouer au foot, je m’entraîne avec Dante, je kiffe. Et je ne compte pas m’arrêter... », a conclu ce dernier.

C.D.

Lamine sous un autre Angle 

*Les présentations de nos jeunes pousses sont tirées du magazine de match n°324 (Nice - Montpellier), qui leur  a consacré un large dossier.