Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Vieira : « Des situations très mal jouées »

Interview

15 mars 2019

Vieira : « Des situations très mal jouées »

En conférence de presse, l'entraîneur des Aiglons Patrick Vieira regrettait l'incapacité de son équipe à tuer la rencontre.

Patrick, Alain Casanova avant vous en conférence de presse disait avoir vu deux mi-temps très différentes…
On a vu la même chose. Je pense que le nul est mérité pour Toulouse. Ils ont fait une très bonne deuxième partie de match. Nous, malheureusement, n’avons pas su marquer ce deuxième but pour nous mettre à l’abri. On a des situations qu’on a très mal joué, où l’on a pris les mauvaises décisions, un peu trop individualistes à certains moments. Ils poussaient et on leur a donné la chance de revenir même si je nous ai trouvés solides derrière sur la globalité du match.

Vous n’avez pas beaucoup eu le ballon après la pause…
Oui, mais nous étions plutôt bien positionnés et on a finalement concédé peu d’occasions. Ce qui me chagrine, ce sont surtout nos mauvais choix dans la transition offensive, notre jeu collectif. On a été trop égoïstes, on paye le fait d’avoir pensé à soi-même avant de penser au collectif. Il fallait marquer ce deuxième but. On en a eu aussi la possibilité en première période.

Ce résultat est un coup de frein dans la course à l’Europe…
On est freinés mais ça ne nous empêche pas de continuer à rêver, il reste encore des matchs. Ça sera très compliqué et difficile. Notre objectif c’est de finir le plus haut possible et on verra dans les cinq derniers matchs si on peut jouer quelque chose. Ce soir je suis déçu car on a failli collectivement en phase offensive. J’espère que ça nous servira de leçon.

Votre équipe a du mal à apporter le danger à part sur des raids d’Atal et Saint-Maximin…
L’autre moyen ce serait d’avoir un jeu plus collectif. Vous évoquez Youcef et Alan. Aujourd’hui, ils ont aussi fait des mauvais choix et c’est une des raisons pour laquelle on n’a pas eu beaucoup de situations. Il faut jouer avec ses copains pour mettre en danger l’adversaire. Je sais que tout le monde pense que ces deux joueurs peuvent faire la différence mais ils ont besoin des autres pour briller.

Comment expliquer ce but encaissé ?
C’est une situation où sur le plan aérien nous avons été dominés, alors que l’on avait bien résisté jusque là dans ce secteur malgré la grande taille de l’équipe toulousaine. On manque de réussite sur le coup avec une frappe contrée.

Olivier Boscagli était titulaire, son premier match depuis début décembre.
Patrick Burner a eu un problème à la cuisse à l’entraînement. Ce n’était pas prévu qu’il joue, mais Olivier a fait un très bon match. Je suis content pour lui car il a passé des moments difficiles. Il a été à l’image de ses dernières semaines d’entraînement. Ce qu’il faut maintenant c’est être consistant.