Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Patrick Vieira : « Beaucoup de frustration »

Réaction

16 février 2019

Patrick Vieira : « Beaucoup de frustration »

Patrick Vieira s’est présenté en conférence de presse à l’issue de la défaite du Gym à Angers (3-0).

Coach, quelle analyse faites-vous de cette défaite ? 
On fait une bonne entame et même un bon match, mais quand on sort en ayant perdu 3-0, c’est frustrant, même si je pense que ce score est plutôt flatteur pour Angers. Dans l’ensemble, nous avons eu une bonne maîtrise, malheureusement nous n’avons pas su être dangereux. On a eu le ballon mais dans les 30 derniers mètres, on a été très moyens, on ne leur a pas posé de problème. A partir du moment où nous avons « surjoué » au milieu, nous avons eu des pertes de ballon qui nous ont fait mal. Quand ils ont ouvert le score, c’était encore plus compliqué pour pour trouver des espaces et le but qu’on prend en fin de 1ère mi-temps nous fait mal moralement. Angers est une équipe difficile à jouer parce qu’elle est bien organisée, elle pèse. Ce soir, on a souffert physiquement parce qu’en face, ça allait vite. A partir du moment où on a mis un peu de temps à se regrouper défensivement, ça a été compliqué. 

Pour quelles raisons, selon vous ?
Parce qu’il y a eu du déchet technique, mais aussi parce qu’on manque d’options. A partir du moment où nous partons de gauche à droite et de droite à gauche à plusieurs reprises sans parvenir à trouver la profondeur, nous sommes en difficulté et nous nous mettons en danger. Encore une fois, il y a beaucoup de frustration, mais c’est comme ça. Il faut continuer à travailler pour améliorer ce qui n’a pas été, et essayer d’avoir d’autres options et d’autres solutions pour le prochain match. 

Ce soir, la ligne d’attaque était à nouveau très jeune...
On fait avec les moyens du bord. C’est une très bonne expérience pour les jeunes, ils doivent en profiter. On va continuer à travailler avec eux, il sont dans une situation de rêve, parce qu’il y a des blessés et on n’a pas d’autres options. Ce sera à eux de saisir cette opportunité. 

Pensez-vous qu’il y a trop d’attentes autour de l’OGC Nice cette saison ? 
Non. Les attentes sont là par rapport à ce qu’on a pu faire. Tout le monde disait de bonnes choses après Lyon, c’est le foot qui est comme ça. Ce qui est important pour nous, au club, c’est de se concentrer sur notre effectif, sur la façon de travailler pour continuer à progresser. 

Ce soir, malgré la défaite, l’état d’esprit était là. 
Effectivement. Je ne peux pas reprocher quelque chose au niveau de l’implication ou de l’état d’esprit. Tactiquement,  les joueurs ont été bons par rapport à ce qu’on avait décidé de mettre en place. Après, il nous a manqué la qualité offensive pour nous créer des situations beaucoup plus dangereuses, il nous a manqué des joueurs capables de créer la différence dans des endroits dangereux. Bassem ?  Ça fait longtemps qu’il n’a pas joué, il est resté 90 minutes, il a travaillé pour l’équipe, a fait ses replis défensifs. 

Vous avez dû faire sans Allan Saint-Maximin...
C’est lui qui a décidé qu’il était malade. Il nous a prévenus ce matin. Je regrette qu’il n’ait pas fait le déplacement, de sorte qu’on puisse décider jusqu’à la dernière minute s’il est apte ou pas. C’était sa décision à lui, pas celle du docteur ou de l’entraîneur. Ce sont des choses qui se règleront en interne.

Sur vos deux derniers déplacements, vous avez encaissé 7 buts.
Ça fait beaucoup. C’est à moi, entraîneur, d’essayer de trouver la solution pour qu’on recouvre un peu plus de rigueur sur ces phases. Ça veut peut-être dire essayer de moins jouer et de se concentrer un peu plus sur les aspects défensifs.