Accueil Site officiel de l'OGC Nice

L

Focus

15 février 2019

L'exemple Jallet

Christophe Jallet s’est présenté en conférence de presse jeudi après-midi, avant le déplacement à Angers (samedi 16 février, 20h). L’occasion pour le latéral d'évoquer son rôle dans le groupe.

A 35 ans, "Jaja" fait figure de véritable taulier au sein de l’effectif niçois. Au sein d’un groupe jeune aux « qualités impressionnantes », selon ses propres mots, l'ex-Parisien et Dante gardent toujours de la hauteur. « Avoir plus ou moins de temps de jeu, c'est la vie d'un joueur de foot, a posé tranquillement "Jaja", face aux médias. Le principal est d’avoir un bon état d’esprit. Quand le coach fait appel à moi, je donne le maximum ; et quand il ne le fait pas, je suis là pour soutenir les autres. Bien sûr, on s’entraîne toute la semaine pour être titulaire et après, des choix sont faits. J’ai eu une discussion claire avec le coach en début de saison. Il sait qu’il peut compter sur moi, peu importe la façon dont il va gérer les choses. Je ne vais pas faire la tête parce que je ne joue pas ».

« J’ai un peu plus de recul et d’expérience aujourd’hui, a poursuivi "le divin chauve", mais j’ai vraiment envie de donner cette image du mec qui est là, qui ne lâche pas et qui répond toujours présent. Le don de soi est une notion essentielle d’une vie de groupe, peu importe si je dispute cinq minutes ou quatre matchs à la file. Je me donne à fond pour montrer à l’entraîneur que j’ai envie de jouer et aux autres que je suis présent. J’essaye de tirer le groupe vers le haut. Tout le temps ».

"DANS LA MÊME CATÉGORIE QUE PIRLO, VILLA OU LAMPARD"

Dans la foulée de ces mots, Patrick Vieira est arrivé au micro et a exprimé toute la confiance qu'il place en son défenseur international : « C’est un joueur modèle et c’est un vrai plaisir de l’avoir avec nous. Je le classe dans la même catégorie que les Pirlo, Villa ou Lampard, avec qui je travaillais à New-York : ce sont de vrais professionnels. Christophe, il est irréprochable. J’espère que les jeunes le regardent et qu’ils apprennent de lui. Par rapport à mes choix, il n’a pas besoin d’explication. Je discute régulièrement avec lui, je lui pose des questions, sur l’aspect tactique, sur le travail de la semaine. C’est toujours intéressant d’échanger car il a toujours l’esprit collectif. C’est important de pouvoir m’appuyer sur des joueurs comme lui, comme Dante, Pierre (Lees-Melou), Wyl’ (Cyprien) ou Adri’ (Tameze)… Il reste un compétiteur et a envie d’être sur le terrain. Il l’exprime différemment et pour un entraîneur comme moi, c’est extraordinaire de pouvoir compter sur lui »

R.B.