Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Collet : « La montée de 94, mon meilleur souvenir »

Ancien Aiglon

28 janvier 2019

Collet : « La montée de 94, mon meilleur souvenir »

Mis à l’honneur à l’occasion de la réception du Nîmes Olympique, Stéphane Collet s’est prêté au jeu des questions-réponses avec les supporters au Café des Aiglons. Florilège de cet échange avec l’ancien de la maison.

Petit, imaginais-tu être professionnel ?
Non, je pensais à m’amuser avant tout. Cela dit, j’ai toujours eu un ballon dans les pieds !  C’est véritablement vers l’âge de 18 ans que j’ai compris que je pouvais être pro. En revanche, je fais partie de la catégorie de ceux qui ont dû travailler très dur pour y arriver.

Te souviens-tu de ton premier match avec le Gym ? (9 février 1992, victoire 6-1 à Mulhouse)
Absolument, c’était une très belle victoire ! Plus globalement, j’ai joué trois matchs cette saison-là, je n’étais pas encore professionnel. J’avais seulement vingt ans et cela m’a permis d’apprendre. A l’époque, notre équipe était vraiment un mix entre d’anciens, joueurs confirmés, comme René Marsiglia, et des jeunes du centre.

Quel souvenir gardes-tu de l’ambiance niçoise ?  
C’était une ambiance familiale, et ça l’est toujours. D’autant plus que je suis natif d’ici, ma famille et mes amis sont là. Ce club m’a façonné et il y a eu une vraie proximité avec les supporters. D’ailleurs, à chaque fois que je suis revenu, j’ai toujours été très bien accueilli.

Continuer à passer mes diplômes d'entraîneur

Tu es revenu sur la Côte après ta carrière, quel est ton parcours depuis ?  
J’ai continué à jouer en tant qu’amateur, avant d’entraîner des équipes de jeunes et de seniors. Je me suis d’abord concentré sur ma famille lorsque je suis rentré. Aujourd’hui, je veux continuer à passer mes diplômes d’entraîneur pour pouvoir exercer dans la formation. En parallèle, je travaille à l’aéroport de la ville et mon fils passe le diplôme d’agent FIFA, donc j’essaye de l’aider dans son objectif. Et puis je vais revenir jouer avec les anciens aiglons prochainement (rires) !

Quel est ton meilleur souvenir au Gym ?  
La montée de la saison 93-94, sans hésiter, c’était fabuleux. Je disputais ma première saison en professionnel et j’ai marqué lors de notre dernier match à Valenciennes ! Lorsque nous sommes rentrés à Nice, c’était merveilleux. Même si j’ai gagné la coupe de la Ligue avec Strasbourg, ce n’est pas le même ressenti. C’est le meilleur souvenir de ma carrière.  

R.B.