Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Cyprien : « La série continue »

Réaction

4 décembre 2018

Cyprien : « La série continue »

Elu Aiglon Crédit Agricole de Nice – Angers par les supporters du Gym (avec 33 % des voix), Wylan Cyprien n’a pas « crié au feu » après le résultat nul du Gym. Au contraire, le milieu de terrain, qui a hérité du brassard de capitaine à la sortie de Dante, est resté positif dans son analyse du match.

Wylan, trouves-tu que la rencontre de ce soir est décevante ?
On n’est ni le FC Barcelone ni le Real Madrid, on ne va pas gagner tous les matchs. Certes, dans le premier quart d’heure, il y a eu des occasions assez franches, on aurait pu se mettre à l’abri et on n’a pas su le faire ; mais on n’a pas non plus encaissé de but. Je ne suis pas inquiet pour la suite. On ne perd toujours pas, la série continue, on se procure des occasions. Si ce n’était pas le cas, je m’inquièterais un petit peu. Là, il manque juste un peu de justesse dans le dernier geste, dans la dernière passe. Ça va venir. Lille est une équipe portée vers l’avant, là, c’était Angers, à 5 derrière, ils nous attendaient. Ce n’était pas facile. Mais encore une fois, on a pris 14 points sur 18 : si on m’avait dit ça avant de commencer la série, j’aurais signé de suite. Il ne faut pas que l’exigence, parce qu’on a gagné plusieurs matchs d’affilée, grimpe d’un coup. Au contraire, on doit garder la tête froide et savoir d’où on vient. On n’a pas tout fait correctement mais dire qu’on est déçu, je trouve que c’est un petit peu sévère.

Peux-tu tout de même comprendre qu’un tel résultat laisse de la frustration ?
Je peux comprendre que les observateurs et les spectateurs veuillent toujours du spectacle et veuillent toujours qu’on aille vers l’avant. C’est normal. Mais il ne faut pas oublier qu’on a joué il y a 3 jours, on reste des humains, c’est difficile de fournir à chaque fois beaucoup d’efforts. Nous n’avons pas la Coupe d’Europe, donc nous ne sommes pas habitués à ce rythme cette saison, même si on travaille beaucoup. Personnellement, j’avais les jambes un peu plus lourdes que d’habitude ce soir. C’est pour ça que je me suis appliqué à faire jouer mes coéquipiers et à défendre. 

Désormais, cap sur le Louis-II...
C’est un derby, un match très important, et il arrive vendredi. Si nous parvenons à arracher la victoire là-bas, nous ferons fructifier nos deux derniers résultats nuls. Les années précédentes n’étaient pas pareilles que celle-là. On a joué un Monaco champion, un Monaco 3e, actuellement ils sont un peu plus dans le dur. Mais c’est un derby, un match très disputé, il ne vont rien nous laisser. On va y aller serein pour jouer notre football, rester solidaire, et obtenir quelque chose. Ça ne va pas passer par les individualités, car les équipes nous connaissent, on va miser un gros collectif, comme on le fait défensivement. Maintenant, il faut aussi le réaliser devant, on doit aider encore plus nos attaquants, leur fournir encore plus de ballons. Ça va passer par le travail.