Accueil Site officiel de l'OGC Nice

L

Gambardella

19 février 2017

L'aventure continue !

Au terme d'une rencontre intense, les U19 nationaux du Gym ont battu Monaco à l'occasion des 16es de finale de la Coupe Gambardella (3-1). Lu Joves sortent le tenant du titre et s'ouvrent la route des 8es de finale de la compétition.

Nice – Monaco. Coupe Gambardella. Soleil d'hiver et soutien des Niçois. Un air de déjà vu flottait sur le derby des U19, en plein mois de février. Les petits Aiglons auront su en profiter pour s'offrir une superbe victoire collective et rappeler de bons souvenirs à leurs aînés.

Dominé à 2 reprises par les Asémistes en championnat, les jeunes Niçois avaient annoncé la couleur dans la semaine : « On a l'occasion de se rattraper, il ne faut pas la laisser passer. » Les coéquipiers de Youssef Abdelli, maître de ces mots, auront mis des actes sur leurs ambitions, guidés par leur numéro 9 d'entrée de 2e période. Juste après la pause, Abdelli, à l'aise dos au jeu et dans la profondeur, s'échappa dans le dos de la défense monégasque, obtint un pénalty et se fit justice lui-même, comme un grand.



La première réalisation d'une rencontre qui s'emballa dans se dernière demi-heure.

Alors que le premier acte s'apparenta à une bataille tactique, où les Aiglons (placés en 4-3-3 au coup d'envoi) et leurs adversaires se rendirent coup pour coup (sans toutefois se mettre mutuellement en défaut), il fallut donc attendre la seconde moitié des débats pour que le Gym passe l'épaule. Ce qui se fit en deux temps, car les voisins du Rocher refirent leur retard sur un pénalty de Bongiovanni (65'). Pénalty sur lequel Vicenzo Bezzina, impeccable et concentré tout au long de la rencontre, ne put rien faire.

Dernier coup de rein ravageur

« Profitez-en, mais attention à ne pas tomber dans la sur-excitation. Sinon vous allez perdre le match », prévint le coach Malaspina lors de son briefing d'avant-match. Ses joueurs écoutèrent le conseil au moment où la tension se faisait de plus en plus palpable. Mieux, ils évitèrent le piège et profitèrent des éléments. Le terrain fut difficile ? Ils en firent une force en compensant par une envie débordante, Monaco s'entêtant souvent à vouloir jouer court, sans allonger.

Sans jamais refuser le jeu, les coéquipiers d'Alvaro Ngamba, précieux et costaud au milieu, privilégièrent le chemin direct en fin de match pour forcer leur destin. Judicieuse idée.



Comme un beau diable, le défenseur Matthieu Dario – le bien nommé - suivit un coup franc d'Yrles Téoro-Kurzawa cafouillé par la défense monégasque, et redonna l'avantage aux siens d'un tacle rageur. En supériorité numérique suite à l'expulsion de Serrano, les Rouge et Noir avaient toutes les billes en main pour éliminer leur voisin. Un rush d'Hicham Mahou mit fin aux débats.


Sous l'oeil de 1500 Niçois et de certains pros, ils se sont offert un beau dimanche. « L'aventure commence, maintenant ils doivent continuer... » a soufflé Yoan Cardinale à l'issue de la rencontre.

Une belle feuille de route.

C.D.

A Nice, Parc Honneur Charles-Ehrmann,
OGC Nice 3-1 AS Monaco (mi-temps 0-0)

16e de finale de la Coupe Gambardella - 19/02/2017

1.500 spectateurs environ

Arbitre : Guillaume Bousquet

Buts : Abdelli (53' sp), Dario (80') Mahou (82') pour Nice ; Bongiovanni (65' sp) pour Monaco.

Avertissements : Hammed (28'), Dario (33') pour Nice ; Appin (35') pour Monaco.

Expulsion : Serrano (80') pour Monaco.

OGC Nice : Bezzina – Lachhab, Teoro-Kurzawa, Dario, Hamache (Maurin, 56') – Lévêque (Valtriani, 69'), Mestrallet (Jaziri, 77'), Ngamba – Hammed, Abdelli, Mahou.

AS Monaco : Mifsud - Kote, Serrano, Ouedraogo, Silva - Enjolras, Diallo - Appin, Bongiovanni, Alioui (Vinagre, 70') - Sylla.