Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Ce qu

Nouveaux investisseurs

10 juin 2016

Ce qu'il faut retenir de la conférence

Ce vendredi, Jean-Pierre Rivère a officialisé l'arrivée de nouveaux investisseurs à l'OGC Nice. Le président, qui restera en place, et les nouveaux actionnaires (Alex Zheng, Paul Conway, et Chien Lee) se sont présentés devant la presse pour livrer les clefs d'un accord devant permettre au club rouge et noir « de franchir un nouveau palier et de se développer à l'international ». Retour thématique sur une journée riche d'enseignements.

De la continuité sur le plan sportif

Si le Gym s'ouvre aux capitaux sino-américains, sa gestion quotidienne, elle, restera entre les mains de Jean-Pierre Rivère et de son directeur général Julien Fournier : « Ce qu'ils ont fait jusqu’ici est très impressionnant, a salué Paul Conway (photo ci-dessous). Nous allons les soutenir pour continuer à faire progresser le club, et nous ne nous impliquerons pas dans les aspects sportifs. »


« S'appuyer sur nous est un geste fort, une grande confiance que nous témoignent nos nouveaux investisseurs »
, a pour sa part apprécié le président, qui a également confié que l'équipe dirigeante actuelle repartait au minimum « sur un cycle de 3 saisons ».

Sportivement, comme ce dernier l'a confirmé, il s'agit désormais « d'aller de l'avant ». Collectivement et progressivement. « Franchir un cap, c'est déjà de pouvoir se dire qu'on pourra garder des garçons formés au club. Cette année, il y aura vraisemblablement une vente, parce qu'on a donné un engagement verbal. Mais notre objectif, ce sera de garder nos meilleurs joueurs et de compléter l'effectif avec des éléments venus de l'extérieur.


Avec Julien (Fournier), ça fait 4 ans qu'on travaille sur le mercato sans moyen. Avec des moyens, c'est plus facile. Et puis quand vous apportez de la compétence dans un club, dans des domaines différents des nôtres, on ne peut que grandir »
. Une déclaration ayant fatalement entraîné une question relative à l'avenir de Hatem Ben Arfa. « C'est un sujet délicat. On sait les offres qu'a reçues Hatem. Mais tant qu'il n'est pas parti, on a encore une petite chance », a expliqué le président.

 

Les atouts niçois

Qu'ils viennent de Chine ou des Etats-Unis, les nouveaux actionnaires sont unis par une passion : le football. Ils possèdent également une vertu collective nécessaire à la performance : le dynamisme. Une valeur ayant entraîné l'hommage du président Rivère, qui n'a pas hésité à souligner « le plaisir » qu'il a rencontré en travaillant avec des personnes « qui communiquent une énergie, une volonté et qui ont une excellente réputation ».

Chien Lee devient le nouveau président du conseil de surveillance du club.

Pour leur part, les hommes d'affaires n'ont pas hésité à mettre en lumière les atouts les ayant séduits. « Nous avons regardé plusieurs clubs avant de vouloir investir dans l'OGC Nice, a ainsi précisé Paul Conway. Ce qui nous a vraiment attirés, c'est la compétence de l'équipe dirigeante, les outils dont dispose le club – que ce soit le stade ou le futur centre d'entraînement et la base des supporters, qui est l'une des meilleures en Europe. L'une des raisons ayant motivé notre choix, c'est aussi la qualité de la formation niçoise. On peut imaginer développer le savoir-faire du Gym dans d'autres académies à travers le monde... »

Au-delà de « l'entité-OGC Nice », le contexte dans laquelle elle s'inscrit a également pesé lourd dans la balance, surtout pour des professionnels du tourisme. « Nice est une ville magnifique, dans une région magnifique, a appuyé le nouveau président du conseil de surveillance Chien Lee. La Chine a eu plus de 100 millions de touristes hors frontières. Nous voulons promouvoir le club et le tourisme dans la ville ».

 

Objectif : développer la marque OGC Nice

Beaucoup d'émotions, un jeu chatoyant, un collectif harmonieux et une qualification en Ligue Europa : le dernier exercice niçois fut une franche réussite. Une saison « qui redonne de la fraîcheur et du plaisir », selon le président, sur laquelle il est important de capitaliser afin de « pérenniser le travail effectué ».

Mais la stabilité se couple également à une véritable ambition : « Développer la marque OGC Nice à l'international ». « Nous sommes là pour investir et faire continuer à progresser le club, trouver nouveaux sponsors, de nouveaux fans et nouveaux marchés », a analysé Paul Conway.

Pour ce faire, le chemin est clair et fait fi des frontières pour se tourner vers les Etats-Unis et la Chine. « Cette année, il est un peu tôt pour préparer un voyage de l'équipe en Asie », précise ce spécialiste de la sphère médiatique, mais « une tournée des Aiglons en Chine, un grand pays qui s'éveille au football » n'est pas à exclure à l'avenir selon le président niçois.

Rester fort sur le terrain pour rayonner, le tout en utilisant l'outil-foot comme un accélérateur de lumière : tel est le leitmotiv des nouveaux actionnaires. Et ce pour une raison simple énoncée par le conseiller Elliot Hayes (photo ci-dessus) : « Le foot est de plus en plus populaire. Le meilleur exemple, c'est la finale de la Ligue des Champions, qui attire plus de spectateurs que celle du Super Bowl... ».


« Le sport en Europe est quelque chose de très développé,
a avoué Alex Zheng (photo ci-dessus), particulièrement sensible aux déboulés de Ben Arfa et au modèle Leicester. Pour pouvoir se développer, il faut d'abord que la qualité des joueurs soit là. A Nice, c'est le cas. »

D'une manière pratique, la première étape de l'OGC Nice 2016 / 2017 est fixée à mardi, et à un passage devant la DNCG « déjà au courant de l'opération ». Un passage que le club aborde on ne peut plus sereinement et au cours duquel Jean-Pierre Rivère sera accompagné par Chien Lee et Paul Conway.