Accueil Site officiel de l'OGC Nice

La Savoie pour trait d

Nice - Evian TG

20 décembre 2013

La Savoie pour trait d'union

Samedi soir, comme à chaque rendez-vous entre le Gym et l’ETG, les supporters des deux équipes afficheront une nouvelle fois le lien culturel qui les unit : la Savoie.

« 2 peuples. 1 histoire », affichaient les supporters du Gym lors de leur massif déplacement à Annecy, en 2011-12. Quelques mois plus tard, les Savoyards étaient présents en populaire sud, au Ray. « Même si nous ne nous côtoyons pas plus que ça, nous nous entendons bien. Essentiellement en raison de l'aspect culturel, identitaire et de l'histoire que nous avons en commun », nous explique Fred, président des ultras de la Populaire Sud. Robert Mercier, créateur du site racinesdupaysnicois.eu président de l’association Citoyen du Pays Niçois, nous éclaire sur ce trait d’union.

Nice-Evian, c’est une rencontre sportive, mais aussi le rapprochement de 2 identités ?
Oui, bien sûr. Il y a toujours eu une osmose entre les peuples niçois et savoisiens. Car Evian, ou plutôt Évian Thonon Gaillard F.C., c’est avant tout l’équipe de Savoie (La Croix de Savoie). Pendant des siècles, nos souverains étaient les mêmes : les Ducs de Savoie. D'ailleurs, nos joueurs s’entendent bien et nos supporters aussi. Il n'y a jamais eu de problèmes. Chaque année, les supporters niçois se déplacent en masse et sont réellement bien accueillis là-bas.

Justement, rappelez-nous l’histoire de Nice et de la Savoie…
Autrefois, Nice a appartenu à la Provence avant de rejoindre les États de Savoie en 1388, faisant ainsi partie du royaume de Sardaigne à partir de 1720. Puis, Nice est devenue Française en 1860. Aujourd’hui, elle conserve encore des liens forts avec la Savoie. Le Mouvement Citoyen du Pays Niçois que je préside œuvre d’ailleurs au rapprochement entre tous les anciens états de Savoie au sein de l'Arc Alpin. Pour nous, les Alpes ne sont pas une frontière mais un lieu d’échange et de partage.

Y a-t-il une identité commune ?
Une identité commune par l’histoire et la géographie, oui évidemment. Au-delà, la culture est bien différente, d’un point de vue linguistique d’abord : le Nissart d’un côté, l’Arpitan de l’autre, d’un point de vue gastronomique aussi… Toutefois, ce qui semble vraiment commun à nos deux peuples et qui nous portera samedi, c’est l’amour du football ! Pour ma part, c’est avec beaucoup de plaisir que j’attends cette rencontre et que je soutiendrai le Gym, tout en gardant une pensée respectueuse pour nos camarades Savoisiens.