Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Grand absent du déplacement à Saint-Etienne (suspension), Mario Balotelli reste une véritable icône de l’autre côté des Alpes, où ses prestations sous le maillot rouge et noir sont suivies avec beaucoup d’attention. Très sollicité par les médias italiens, le numéro 9 niçois a accordé une grande interview à « La Gazetta dello sport  » cette semaine. Morceaux choisis.

Dirigé par d’illustres entraîneurs au cours de sa carrière, Mario Balotelli ne tarit pas d’éloges sur Lucien Favre, qu’il a découvert cet été : « C’est un grand entraîneur (…) Il est bon tactiquement mais aussi dans la gestion du vestiaire. » Signe de sa reconnaissance, l’attaquant dresse même le parallèle entre le technicien suisse et José Mourinho, côtoyé à l’Inter Milan.

« Beaucoup de mecs bien au Gym »

Visiblement ravi de son intégration à Nice, l'international Italien vante l’ambiance qui règne au sein de la maison azuréenne : « Nous avons un bon groupe. Je m’entends bien avec tout le monde. Il y a beaucoup de mecs bien ». Et distribue les bons points à ses jeunes coéquipiers : « Pour moi les plus forts sont Cyprien et Plea. Avec eux je m’amuse. » 

« Si nous gagnons le titre... »

Si tout un pays semble attendre son retour en équipe nationale, le buteur niçois sait le travail qui lui reste à accomplir pour être convoqué par Giampiero Ventura : « J’attends le bon moment. S’il ne m’a pas sélectionné, cela signifie qu’il y a des joueurs meilleurs que moi ». Un retour assurément lié à ses performances avec le Gym, que le staff azzuro semble scruter avec attention. Une source de motivation pour un Super Mario déterminé à poursuivre sur sa lancée et qui se lance même un défi au cas où le Gym continuerait à déjouer les pronostics : « Le chemin est encore long mais si nous gagnons le titre, je piloterai un hélicoptère au-dessus de la Côte d’Azur ».