Homepage OGC Nice offical website

Une victoire et une énorme pensée

Nice 2-1 Nantes

October 3, 2020

Une victoire et une énorme pensée

Ce samedi, le Gym s’est imposé face à Nantes lors de la 6e journée de L1 (2-1). En supériorité numérique dès la 3’, les Aiglons sont parvenus à faire sauter le verrou nantais à deux reprises. Après deux défaites et un nul, les voilà qui repartent de l’avant.

Les matchs regorgent souvent de petites histoires. La première de ce Nice – Nantes s’écrivit à la 3e minute de jeu, lorsque Girotto, suite à un geste dangereux sur la cheville de Kamara, écopa d’un rouge logique, condamnant les Nantais à évoluer en infériorité numérique tout au long des débats. Débats qui tournèrent en une attaque-défense, avec un enjeu essentiel pour les Rouge et Noir : marquer au plus vite et garder leurs arrières.

Malgré de nombreuses possibilités, une possession très élevée (73%), un changement tactique offensif du coach Vieira, qui fit évoluer son 4-3-3 en un 4-4-2 à la 23’ (avec Myziane à gauche, Lopes à droite et le duo Dolberg – Gouiri devant), le Gym peina à concrétiser ses opportunités. Dolberg, Lees-Melou, Lopes et Gouiri butèrent sans cesse sur Lafont ou manquèrent de précision, ce qui laissa planer une tension constante sur la rencontre. Rencontre que 1000 Niçois purent suivre des tribunes, ce qui incarne l'autre bonne nouvelle de la soirée. 

L'OGC Nice fit trembler les filets adverses à deux reprises, écrivant la 2e histoire du match. Car malgré les atouts offensifs, ce fut Dante qui débloqua la rencontre, en doublant Pallois dans les 6 mètres, pour placer sa tête suite à un corner de Gouiri (1-0, 27'). Et alors que les Nantais égalisèrent peu avant la pause, sur un pénalty de Louza, consécutif à une main de Pelmard (1-1, 45+6), la décision fut forcée par Khephren Thuram au coeur de la seconde période. Thuram, initialement sur le banc, qui remplaça Schneiderlin – touché à l’échauffement - juste avant le coup d’envoi et qui, suite à une bonne transmission en première intention pour Gouiri, profita d’un ballon dans la suface pour faire mouche du gauche (2-1, 62'). Et confirmer les signes entrevus durant la préparation, où le n°19 inscrivit deux réalisations (contre Saint-Etienne et Rennes).

La dernière histoire, enfin, peut apparaître comme un clin d’oeil du destin. Alors que l’arrière-pays connaît une période très difficile à cause des violentes intempéries, le président Rivère souhaita, en avant-match, « dédier la soirée aux victimes, en espérant leur dédier une victoire ».

La victoire de ce soir leur est donc dédiée, et l’OGC Nice présente une nouvelle fois toutes ses condoléances aux familles touchées et meurtries.

Le match en photos 

1000 Niçois de retour à l'Allianz Riviera : l'une des images fortes de la soirée

Girotto exclu dès la 3 : le Gym a joué à 11 contre 10 tout au long de la rencontre

Khephren Thuram, titulaire dans l'entrejeu à la place de Morgan Schneiderlin, touché à l'échauffement, et buteur décisif ! 

Deuxième but de la saison pour Dante, auteur de l'ouverture du score sur corner (27')

Amine Gouiri, auteur de sa 2e passe décisive de la saison, à laquelle il convient d'ajouter celle, contrée et donc non-comptabilisée, ayant offert le but à Dolberg contre Strasbourg...

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-1 FC Nantes (1-1 à la mi-temps)

6e journée de L1 - 03/10/2020

1000 spectateurs

Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : Dante (27'), Thuram (62') pour Nice ; Louza (s.p. 45+6') pour Nantes

Avertissements : Thuram (28'), Pelmard (45+5') pour Nice ; Pallois (56') pour Nantes.

Expulsion : Girotto (3') pour Nantes

OGC Nice : Benitez - Lotomba, Pelmard (Daniliuc 46'), Dante (cap), Kamara - Lopes, Thuram (Trouillet 85'), Lees-Melou - Myziane (Ndoye 80'), Dolberg, Gouiri. 

FC Nantes : Lafont - Appiah, Girotto, Pallois (cap), Fabio - Abeid, Chirivella  (Castelletto 15') - Blas (Coco 69'), Louza (Touré 80'), Simon (Bamba 69') - Kolo Muani (Emon 80').