Homepage OGC Nice offical website

Le Gym enchaîne à Strasbourg

Strasbourg 0-2 Nice

August 29, 2020

Le Gym enchaîne à Strasbourg

Une semaine après un premier succès contre Lens (2-1), le Gym effectuait son premier déplacement de la saison ce samedi à Strasbourg. Face au Racing, les Aiglons ont signé une deuxième victoire consécutive grâce à un doublé de Kasper Dolberg (0-2).

Du rythme, des jambes, du sérieux et de la cohésion : le Gym montra rapidement qu’il était dans le ton à Strasbourg. « En progrès », comme l’a précisé le coach Vieira après la rencontre, « même s’il reste du travail pour être plus dangereux », les Aiglons ne laissèrent pas grand-chose aux Alsaciens, qui ne cadrèrent pas une frappe en 90 minutes.

Très discipliné, appuyé sur un Benitez serein, articulé autour d’un Schneiderlin précieux, le bloc rouge et noir se montra très compact tout au long de la rencontre. Ce qui lui permit d’évoluer avec sérénité une grande partie du temps.

Si le Gym tint le cuir, il ne se procura pas pléthore d’occasions. Mais comme face à Lens il y a 6 jours, il profita à fond des erreurs adverses, à la différence que, ce samedi, ce fut Dolberg qui s’offrit un doublé, et non Gouiri.

Dans un style qui lui appartient, solide et précis, l’international danois fit parler son sang froid à deux reprises. Deux reprises qui valent 3 points. La première juste avant la pause, lorsque son bon pressing profita à Sylvestre – titulaire le jour de son 21e anniversaire - qui obtint un pénalty après un tacle de Koné dans la surface. Pénalty qu’il transforma sans trembler.

La seconde après la pause, sur une transition rapide. Après avoir défendu avec pugnacité, Gouiri partit au duel, attaqua l’axe du jeu, chercha Dolberg et, avec l’aide involontaire de Sissoko, le trouva. Seul face à la cage, grâce à un appel – contre-appel dévastateur, le n°9 attendit que Kawashima se couche et lui piqua le ballon par dessus.

Avant ce break, le Racing poussa d’une manière désordonnée. Après, il accusa le coup, puis s’éteignit à mesure que noircit la nuit.

Avec deux buts d’avance, les Aiglons gérèrent à leur main. Patrick Vieira lança Rony Lopes et Alexis Trouillet, qui célébrèrent leur première avec le Gym en L1, puis Dan Ndoye.

Après une belle prestation collective, où chacun joua son rôle avec sobriété, les Azuréens décrochent leur 2e succès de rang en L1. Ce qui, pour l’anecdote, leur permet de figurer en tête du championnat avant la fin de son 2e chapitre.

Désormais, place à la trêve internationale, avant un retour à la compétition prévu le 12 septembre, à Montpellier.

Le match en photos :

Ancien strasbourgeois, Morgan Schneiderlin retrouvait le stade de la Meinau

Amine Gouiri​

Fauché dans la surface, Eddy Sylvestre obtient un penalty

Kasper Dolberg ouvre le score sur penalty (38')

Andy Pelmard

​Khephren Thuram

D'un subtil ballon piqué, Kasper Dolberg donne deux buts d'avance (59')

Entré à la 62e minute, Rony Lopes a effectué ses premiers pas avec le Gym

Alexis Trouillet, pour sa part, a disputé son premier match dans l'élite

À Strasbourg, stade de la Meinau,
RC Strasbourg 0-2 OGC Nice (mi-temps 0-1)

2e journée de L1 - 29/8/2020

Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : Dolberg (38', sp; 59') pour Nice

Avertissements : Kone (36') et Djiku (73') à Strasbourg ; Lotomba (13'), Schneiderlin (17'), Dante (24'), Sylvestre (27'), Lees-Melou (42') et Dolberg (45'+2) à Nice

RC Strasbourg : Kawashima - Lala, Djiku, Kone (cap) (Waris, 46'), Carole (Caci, 64') - Sissoko, Simakan, Chahiri (Zohi, 64') - Bellegarde (Liénard, 83'), Ajorque, Thomasson (Saadi, 63').

OGC Nice : Benitez - Lotomba, Pelmard, Dante (cap), Kamara - Schneiderlin, Lees-Melou, Thuram (Trouillet, 78') - Sylvestre (Lopes, 62'), Dolberg (Ndoye, 90'), Gouiri.