Homepage OGC Nice offical website

Divonne, ce qui change, ce qui reste...

Tout savoir sur le stage

July 8, 2020

Divonne, ce qui change, ce qui reste...

Depuis 2013, les Aiglons se rendent à Divonne-les-Bains au début de leur préparation estivale. Si le staff et certains joueurs y ont pris leurs habitudes, la version 2020 de ce premier temps fort de l’avant-saison ne ressemble pas complètement à ceux qui l’ont précédé, pour de multiples raisons, structurelles et d’actualité.

Ces 3 choses qui ont changé...

 

5 recrues présentes

Bambu, Schneiderlin, Gouiri, Daniliuc et Kamara : les 5 recrues estivales du Gym ont gagné le domaine de Divonne avec le contingent rouge et noir. En 7 ans, c’est la première fois qu’autant de nouveaux visages prennent la direction de l’Ain avec le reste du groupe. A noter qu’à l’été 2015, Le Marchand, Seri et Ben Arfa avaient démarré le stage avec les hommes de Claude Puel, suivis par Germain, arrivé en milieu de semaine.

Plusieurs premières

Parmi les 26 joueurs qui travaillent au bord du Léman, beaucoup – en plus des recrues – s’y rendent pour la première fois avec le maillot rouge et noir. Arrivés tardivement en août 2019, Kasper Dolberg, Hicham Boudaoui, Stanley Nsoki et Alexis Claude-Maurice sont de la partie. Tout comme Youcef Atal, officiellement niçois après le stage de 2018 et engagé dans la Coupe d’Afrique des Nations en 2019. Aiglon depuis janvier, Alexis Trouillet participe également à son premier stage avec le groupe azuréen.

 

Un Staff élargi

Alors que l’OGC Nice poursuit son travail de structuration, un staff élargi accompagne Dante et ses coéquipiers à la frontière franco-suisse. Par rapport à l’an dernier, la délégation compte un docteur, un analyste vidéo et un intendant en plus, auxquels il faut ajouter une diététicienne. Responsable des terrains de l’OGC Nice, Scott Brooks s’est également rendu deux fois à Divonne avant que le groupe n’y aille, pour échanger avec le personnel de la ville afin que les Rouge et Noir évoluent sur des "galettes". Pari réussi, puisque les surfaces de jeu sont optimales.

Ces 3 choses qui ne changent pas...

 

Cardi’ fidèle

La première fois qu’il a participé à un stage avec l’équipe première, c’était en 2011. Yoan Cardinale avait alors 16 ans et avait pris la direction de Peralada, en Espagne. 9 ans plus tard, Cardi’, présent à tous les stages divonnais, se trouve de nouveau dans l’Ain. Fidèle à ses habitudes… et à sa chambre, puisqu’il occupe la même pièce depuis sa première à Divonne !

Tonton L'éternel

Il fait partie de Divonne et contribue, année après année, à ce que le Gym se sente chez lui. Il est également un amoureux de Nice et on peut le croiser au centre d’entraînement lorsqu’il se rend dans le Comté. Cette année encore, « tonton » Jean est présent, au four, au moulin et, surtout, aux petits soins, comme l’ensemble des personnes du club de Divonne, toujours présentes pour mettre les Aiglons dans les meilleures conditions.

Le Domaine de Divonne aux petits soins

Les années passent et rien n'altère leur accueil. A l’image du club local, les membres du Domaine de Divonne mettent tout en œuvre pour que la délégation azuréenne puisse penser uniquement au travail, en toute sérénité. Cette année, en raison de la pandémie du Covid-19, le personnel de l’hôtel redouble de vigilance, en respectant scrupuleusement les gestes barrières.