Homepage OGC Nice offical website

Malang fait le point

Groupe pro

March 18, 2020

Malang fait le point

Confiné chez lui, comme tous les Français, Malang Sarr a décroché son téléphone ce mardi, au coeur de l’après-midi, pour nous donner de ses nouvelles. Santé, entraînement, fin de saison : le défenseur du Gym (21 ans) fait le point sur une situation hors du commun.

« Le confinement, c’est un peu bizarre, mais c’est pour le bien de tous. On n’a jamais vécu ça, il faut être à la fois prudent et patient. J’ai vu les deux discours du président de la République. Franchement, ça m’a fait quelque chose. C’est rare de l’entendre parler comme ça, avec des termes aussi forts. S’il le fait, c’est que la situation est grave. Voilà, maintenant, la vérité est là, à nous de tout faire pour traverser cette période en prenant le plus de précautions possible.

Personnellement, depuis vendredi soir, je suis pas sorti. Je suis à la maison, avec ma famille. On ne bouge pas. Le staff nous a envoyé tout un programme à respecter, nous avons une séance par jour. Avec les joueurs et les coachs, nous essayons de toujours garder le contact, de nous parler, d’échanger. Comme tout le monde, on s’adapte. On trouve des solutions tous ensemble pour bien travailler, en se donnant des astuces, des conseils pour savoir comment bosser telle ou telle chose. Si nous avons des questions, le staff est là, on se parle, on s’entend, on se soutient. Et puis même, au-delà des entraînements, nous voulons rester bien informés, savoir comment tout le monde se sent dans cette période compliquée. 

Je m’entraîne à la maison ou autour, dans le jardin et dans les hauteurs, pour pouvoir respirer dans de grands espaces, sans gêner personne. A nous de bien travailler, d’être attentifs à notre récupération et à notre corps, car ça reste notre outil de travail. Nous devons rester bien réglés physiquement et être prêts à tout moment, parce qu’on ne sait pas combien de temps ça va durer.

C’est un peu une situation d’intersaison, sauf que ce n’est pas fini. Nous sommes entre deux, donc il s’agit de tout mettre en œuvre pour rester en forme. Nous étions dans un moment clef de l’année, avant la dernière ligne droite, nous venions de remporter le derby, nous étions prêts à monter à Paris pour y faire une belle prestation… Et puis cette pause est arrivée. C'est normal car dans cette situation, le football n’est pas le plus important.

Les présidents de tous les clubs vont trouver la solution et j’espère qu’on pourra jouer la fin du championnat. Nous gardons nos objectifs sportifs dans un coin de la tête, mais l’essentiel, c’est la santé de tous.

Personnellement, ça ne m’est jamais arrivé de ne pas pouvoir aller au Club sur une longue période… Même pendant mes vacances, quand je suis là, je passe. On va voir comment la situation évolue, mais c’est vrai que ça fait bizarre. Et c’est encore plus dur pour ceux qui jouent à l’étranger et qui sont loin de leurs proches.

En ce moment, la ville est quasiment déserte, c’est bien. Il faut tous que nous respections les consignes, si nous le faisons correctement, le confinement durera moins que prévu et la situation rentrera dans l’ordre.

J’en profite pour adresser un message aux Niçois : prenez soin de vous et de vos proches. On est avec vous et j'espère qu'on se reverra très vite au stade. Issa Nissa ! »