Homepage OGC Nice offical website

La bonne réaction des Aiglons

Bordeaux 1-1 Nice

March 1, 2020

La bonne réaction des Aiglons

Derrière à la mi-temps, les Aiglons ont étalé des ressources mentales pour égaliser après la pause avant de s'accrocher pour ramener un point mérité de Bordeaux (1-1). Loin de ses bases, le Gym enchaîne un 5e voyage sans défaite et remonte à la 8e place au classement.

Gênés par des locaux plus sûrs et handicapés par un important déchet technique dans les transmissions et un manque de réussite dans la finition, les Niçois se sont d'abord embourbés en Gironde. Menés à la suite d’un contre conclu par De Preville, ils n'ont pas baissé les bras, sont peu à peu parvenus à prendre le contrôle des débats et à dominer par moments leur adversaire avant de logiquement égaliser par l'intermédiaire d'Ounas.

C’est un OGC Nice structuré autour d’un 11 de départ inédit qui s’est présenté sur la pelouse du Matmut Atlantique. Un 11 qui faisait de la place à Riza Durmisi et Moussa Wagué. Les deux latéraux fêtaient chacun leur première titularisation en Ligue 1 et évoluaient dans un rôle de piston en tentant d’apporter des solutions sur la largueur en phase offensive.

L’entame du match était à l’avantage des Bordelais. Troublés par le pressing et le positionnement haut des locaux, les Aiglons faisaient preuve d'approximation dans les relances et affichaient des difficultés à se trouver.

Paradoxalement, c’est une fois que les Rouge et Noir sont parvenus à sortir la tête de l’eau et à s’approcher de la surface de Benoît Costil qu’ils ont été punis par les Marine et Blanc.

Sur une récupération basse, à proximité immédiate des derniers mètres girondins, Basic a mené un contre ultra rapide et dévastateur. Le milieu croate a d’abord résisté à plusieurs Niçois avant de servir De Preville dans la profondeur. L’attaquant bordelais évitait, d’un grand-pont, la sortie de Benitez avant de conclure dans le but vide (1-0, 21’).

L'ouverture du score donnait des idées aux hommes de Paulo Sousa qui laissaient le cuir aux visiteurs et acceptaient de jouer plus bas. Face à une formation plus agressive, les Aiglons ne parvenaient pas à faire peser une menace constante et n’inquiétaient l’arrière-garde que par à-coups. Avant d’obtenir un temps fort en fin de première période. Servi par Ounas sur un joli centre aérien en direction du but, Claude-Maurice ne réussissait pas à ajuster suffisamment sa reprise pour trouver le cadre (37’). L'ex-Lorientais se positionnait de nouveau comme le dynamiteur de l'attaque azuréenne quand, après un joli raid dans la surface, il obligeait Costil à la parade dans un angle fermé (43'). Sur le corner qui suivait, c’est Ounas qui trouvait la barre du portier international français.

Entre temps, et sur un ballon balbutié et perdu trop bas par les Niçois, Pardo forçait Benitez à un sauvetage (38’).

Peu avant l'heure de jeu, "ACM", encore lui, créait un décalage au milieu de terrain avant de solliciter Wagué sur l'aile droite. Le latéral sénégalais adressait un bon centre au cœur de la surface pour Adam Ounas. L'ex-Bordelais réalisait un superbe geste et égalisait d'une volée acrobatique, dos au but (1-1, 57'). Les deux équipes ne modifiaient pas leur façon de jouer. Les Aiglons confisquaient toujours le ballon et se procuraient les situations les plus chaudes jusqu'à l'entame du dernier quart d'heure.

À la 75e minute, il fallait une intervention brillante de Benitez puis un soupçon de chance pour que les Bordelais ne reprennent pas l'avantage. Le portier argentin s'interposait à bout portant devant Maja avant que son montant droit ne vienne repousser une tentative de la tête du premier buteur de la partie. Si les protégés de Paulo Sousa se sont montrés plus tranchants en fin de match et se sont procurés plusieurs ballons de but, les deux équipes se séparaient sur le même score, logique, qu'au match aller (1-1). 

Le match en images

Premières titularisations en Ligue 1 pour les latéraux Riza Durmisi et Moussa Wagué

Formé à Bordeaux, Adam Ounas était opposé à son ancien club

De Preville élimine Walter Benitez et ouvre le score (1-0, 21')

​Alexis Claude-Maurice au duel pour récupérer le ballon

Moussa Wagué centre à destination d'Adam Ounas

D'un joli geste, l'ex-Bordelais égalise (1-1, 57')

À Bordeaux, Matmut Atlantique,

Girondins de Bordeaux 1-1 OGC Nice (mi-temps 1-0)

27e journée de L1 - 1/3/2020

Arbitre : Benoît Millot

Buts : De Preville (21') pour Bordeaux ; Ounas (57') pour Nice

Avertissements : Kalu (16'), Kwateng (57') et Basic (86'), à Bordeaux ; Thuram (32'), Dante (39') et Sarr (90'+4) à Nice

Girondins de Bordeaux : Costil - Kwateng, Koscielny, Pablo (Jovanovic, 28'), Sabaly - Otavio, Basic, Pardo (Oudin, 65') - Kalu (Maja, 73'), De Preville, Hwang

OGC Nice : Benitez, Wagué, Danilo, Dante, Sarr, Durmisi (Nsoki, 86') - Thuram (Lusamba, 69'), Lees-Melou - Claude-Maurice, Ounas, Dolberg (Ganago, 83')