Homepage OGC Nice offical website

Mauvaise soirée pour les Aiglons

Nice 1-3 Nîmes

February 8, 2020

Mauvaise soirée pour les Aiglons

Rapidement devant au score (6e) et maintenu à flot à la pause après un but nîmois annulé par la VAR, Nice n’en a pas profité en 2e période, subissant coup sur coup l’expulsion de Boudaoui et la 2e réalisation gardoise, avant de courir en vain après le score.

Comme à Reims ce mercredi (1-1), les Niçois se heurtaient à une formation adverse qui mettait, d’entrée, les bons ingrédients. Entre intensité et pressing collectif, les Crocodiles nîmois inquiétaient la défense rouge et noir dès la 20e seconde de jeu. Et allumaient la première étincelle. Benitez, aidé de Burner, repoussait le danger. Les locaux laissaient passer l’orage, puis explosaient dès la 6e minute. Sur la première incursion, Myziane servait joliment Claude-Maurice qui laissait sa technique s’exprimer. D’un superbe enchaînement crochet-frappe enroulée du droit, l’ex-Lorientais trouvait le petit filet et ouvrait le score en même temps que son compteur but sur la Côte d’Azur (1-0, 6’).

Le réalisme niçois coupait les jambes des visiteurs qui ne parvenaient plus véritablement à inquiéter leur hôte du soir. Au contraire, les hommes de Vieira cherchaient le break. À la 23e minute, Myziane, encore lui, livrait une merveille de centre au second poteau pour Boudaoui. En lévitation, l’international algérien smashait une tête que Bernardoni sauvait sur sa ligne !

Les Nîmois, peu tranchants dans les derniers mètres depuis l’ouverture du score, se rebellaient à la 38e minute. Roux décollait et, d’un geste acrobatique, frôlait le montant gauche de Benitez. À la 43e, la défense azuréenne était battue sur corner et Landre remettait les deux équipes à égalité (1-1). Dans la minute suivante, les hommes de Bernard Blaquart croyaient bien prendre l’avantage lorsque Philoppoteaux, esseulé au second poteau, plaçait le ballon entre les jambes de Benitez. Après consultation de la VAR, Antony Gautier décelait une main au départ de l’action. Le but était annulé et les deux équipes rentraient au vestiaire avec un but chacune.

Au début du second acte, le Gym voyait rouge. Coupable d'une semelle sur Philippoteaux, Boudaoui regagnait les vestiaires, 3 minutes seulement après en être ressorti. Une infériorité numérique que les Aiglons payaient cash. Sur un coup-franc excentré, Dante dégageait et Dolberg prolongeait sur Philippoteaux qui trompait Benitez depuis l'entrée de la surface (1-2, 53'). 

La seconde période, hachée et marquée par de nombreuses fautes (4 avertissements), ne permettait pas aux Rouge et Noir de recoller. Pire, Koné parachevait la victoire des visiteurs en contre (1-3, 90'+3). Les joueurs du Comté concédaient ainsi leur premier revers en championnat à l'Allianz Riviera depuis le 18 octobre.

Le match en images :

 

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-3 Nîmes Olympique (mi-temps 1-1)

24e journée de L1 - 8/2/2020

15 603 spectateurs

Arbitre : Antony Gautier

Buts : Claude-Maurice (6') pour Nice, Landre (43'), Philippoteaux (53') et Koné (90'+3) pour Nîmes

Avertissements : Nsoki (33') et Danilo (54') à Nice, Martinez (31'), Benrahou (65'), Paquiez (66') et Sarr (75') à Nîmes

Expulsion : Boudaoui (48') à Nice

OGC Nice : Benitez - Burner (Herelle, 58'), Dante (cap), Danilo, Nsoki - Thuram (Ganago, 64'), Lees-Melou, Claude-Maurice - Myziane (Lusamba, 76'), Boudaoui, Dolberg

Nîmes Olympique : Bernardoni - Paquiez, Landre, Martinez (cap), Miguel - Fomba, Sarr, Benrahou (Buades, 89') - Ferhat, Philippoteaux (Koné, 58'), Roux (Briançon, 76')