Homepage OGC Nice offical website

Niçois et Bordelais se neutralisent

Nice 1-1 Bordeaux

November 8, 2019

Niçois et Bordelais se neutralisent

Au terme d'un match disputé, le Gym et les Girondins n'ont pu se départager ce vendredi à l'Allianz Riviera (1-1).

La physionomie

5 jours après avoir dominé la meilleure défense du championnat (victoire 2-0) face à Reims, le Gym se frotta à un nouvel adversaire de taille ce vendredi.

Forts de leur bilan à l’extérieur (10 points engrangés, 2e meilleur total derrière Paris), les hommes de Paulo Sousa se présentèrent avec un 11 offensif, et une ferme volonté de contrôler le cuir. Les Niçois répondirent à cette équation avec un engagement énorme dans tous les secteurs du terrain. Et notamment dans le camp adverse, où leur pressing porta ses fruits dès les premières minutes de jeu, une frappe de Ganago (3’) succédant à une situation intéressante pour Ounas (2’).

Le coup de casque de Lees-Melou

Dans le sillage de leur numéro 10, intéressant pour son retour de blessure, les Niçois emmenèrent avec eux le public de l'Allianz Riviera. Après 27 minutes aussi équilibrées qu’agréables, Lees-Melou libéra tout un stade au terme d’une action d’école. Après avoir baladé leur adversaire en seulement 6 passes - on retiendra notamment l’excellent décalage de Danilo pour Cyprien - les Aiglons virent Youcef Atal adresser un centre millimétré pour le numéro 8. De la tête, ce dernier smasha le ballon au fond des filets de Costil (1-0, 27').

120 secondes après PLM, auteur de sa première réalisation de la saison en championnat, Dolberg fut tout proche de doubler la mise. Décalé par une astucieuse passe cachée d'Ounas, le Danois buta sur Costil, bien sorti (29').

Le dernier quart d'heure du premier acte fut à l'avantage des Bordelais. Mais la frappe enroulée de Tchouaméni (38') et la reprise à bout portant de Briand (39') connurent le même sort, en étant détournées en corner par le grand Walter Benitez. Dans une position identique à Lees-Melou, De Préville rata totalement le cadre (42'), et permit aux Aiglons de rentrer aux vestiaires avec l'avantage au score. 

Bordeaux égalise sur pénalty

Un avantage de courte durée puisqu'à la 47e minute de jeu, l'ex-Lillois lança Kamano, qui emmena Nsoki avec lui dans son dribble dans la surface. Le pénalty, indiscutable, fut transformé par Briand, qui mit assez de puissance pour devancer Benitez, parti du bon côté (1-1, 49').

Atal a tout tenté

Si l’égalisation ne refroidit pas le public, qui ne cessa d’encourager ses Aiglons, le jeu devint plus hâché. Avant une dernière demi-heure où les deux formations se rendirent coup pour coup. Atal fit planer une menace constante : après avoir buté sur Costil dans un angle fermé (68’), l’Algérien manqua de peu le cadre d’une tête plongeante après une belle frappe de Myziane (81’), avant de voir Koscielny interrompre sa percée côté droit (86’).

Côté bordelais, ni De Préville, de la tête (72’), ni Maja (88’) ne trouvèrent le cadre. Et quand il firent preuve de précision, les Girondins butèrent sur un Benitez impeccable (75’, Ottavio).

Au terme de 90 minutes équilibrées, les Niçois et leurs hôtes se quittèrent donc dos à dos. Un résultat qui permet aux Marine et Blanc de se hisser provisoirement sur le podium, avec 2 longueurs d’avance sur les Aiglons, 10èmes.

Les choix de Patrick Vieira

 

Le coach niçois, qui enregistrait les retours de blessure d'Adam Ounas et de Stanley Nsoki, a décidé d'aligner d'entrée ses deux recrues estivales.

L'ex-Parisien s'est positionné dans le couloir de la défense à 4, composée de Dante et Hérelle dans l'axe et de Youcef Atal à droite.

Au milieu de terrain, le coach niçois a reconduit Pierre Lees-Melou, Danilo et Wylan Cyprien. 

En attaque, Kasper Dolberg a retrouvé une place de titulaire, épaulé par le duo Ganago - Ounas.

A la pause, Burner succéda à Ganago. Le latéral est venu prendre le poste de latéral droit, tandis qu'Atal s'est a pris la place de l'attaquant camerounais, sur l'aile gauche.

A la 79e minute de jeu, le coach niçois fit souffler Ounas, remplacé par Myziane.

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-1 FC Girondins de Bordeaux (1-0 à la mi-temps)

13e journée de L1 - 08/11/2019

16 173 spectateurs

Arbitre : Johan Hamel

Buts : Lees-Melou (27') pour Nice ; Briand (47') pour Bordeaux

Avertissements : Lees-Melou (8'), Dante (56') pour Nice ; Jovanovic (22'), Mexer (73') pour Bordeaux

OGC Nice : Benitez, Atal, Hérelle, Dante, Nsoki, Cyprien, Lees-Melou, Danilo, Ganago (Burner 46'), Ounas (Myziane 79'), Dolberg.

FC Girondins de Bordeaux : Costil, Mexer, Koscielny, Jovanovic, Benito, Otavio, Tchouaméni, Briand, Kamano (Maja 83'), De Préville (Ait Bennasser 88'), Hwang (Kalu 70').