Homepage OGC Nice offical website

Le Gym battu à la Meinau

Strasbourg 1-0 Nice

October 26, 2019

Le Gym battu à la Meinau

Ce samedi, le Gym est tombé à Strasbourg, dans le cadre de la 11e journée de L1 (1-0).

La physionomie

Privés de nombreux éléments, en manque d’agressivité et de justesse, les Aiglons eurent toutes les peines du monde à exister à la Meinau. Dans leur nouveau système, le 3-4-1-2 (voir ci-dessous), ils renforcèrent leur base arrière avec, sûrement, l'espoir de lutter contre les 2 tours Mothiba et Ajorque, à la pointe du 4-4-2 alsacien. Mais l'espoir a besoin de feu pour vivre et, ce samedi, le feu fut blanc et bleu.

Pour gêner le Gym, le Racing misa sur ses forces, passa par les côtés et abreuva son tandem offensif de centres « dans la boîte », en attendant qu'il fasse la différence. La différence fut faite assez tôt selon ce schéma, lorsque Simakan, l’arrière droit du RCSA, envoya une quille dans la surface. Ajorque remisa, et ce ne fut pas son compère, mais Thomasson, sorti du milieu, qui ouvrit le score (1-0, 23’).

Un avantage logique, tant les locaux dominèrent les débats. Logique mais cruel, car juste avant, Coly, à la réception d’un corner de Lusamba, smasha une tête puissante, détournée par un réflexe décisif de Sels (18’).

Les coups de pieds arrêtés de Lusamba furent d’ailleurs les seules phases où les Aiglons se montrèrent dangereux avant la pause – hormis sur un raid solitaire d’Atal, repris in extremis par Dijku (18’) -, mais Dante vit sa tête captée par Sels (10’) et sa demi-volée fuir le cadre (43’).

Sans relation avec ses offensifs, et notamment avec un Ganago valeureux, qui se démena comme un beau diable, Nice parvint rarement à aller vers l’avant, sauf dans la dernière ligne droite du match.

A la mi-temps, son désavantage fut bien payé, car Strasbourg eut à de multiples reprises l’occasion de breaker, mais Benitez réalisa deux parades d’entrée sur des essais de Simakan et Fofana (2’), Ajorque manqua le cuir et Mothiba le cadre sur un nouveau centre (30’), avant que le Sud-Africain ne frappe à côté (39’) et qu’il ne soit repris sur le fil par Pelmard (40’).

A 10 pour la dernière demi-heure

Fofana loupa une nouvelle opportunité dès le retour des vestiaires (50') et le Gym eut tout de suite chaud. La température grimpa encore un peu plus lorsque Coly prit deux jaunes en 5 minutes, laissant ses coéquipiers à 10 dans la dernière demi-heure.

Tous les vents soufflèrent contre les hommes de la Côte. Strasbourg continua à pousser, mais, maladroit dans le dernier geste, ne doubla pas la mise, malgré une série d'opportunités.

Ce qui permit aux Azuréens d'y croire en fin de rencontre, et notamment dans les 10 dernières minutes, où ils poussèrent. Trois occasions matérialisèrent cette dernière ligne droite : Claude-Maurice s'échappa en solo mais ne parvint à servir Ganago et Thuram dans la surface (60') ; Atal perça toute la défense mais tomba sur Sels (82') ; et Danta trouva les gants du portier belge sur un coup franc de Lusamba (83').

Malgré cette réaction tardive, la défaite vint conclure une mauvaise soirée. 

Les choix de Patrick Vieira

Les circonstances de la rencontre privèrent Patrick Vieira de plusieurs éléments : Dolberg (douleurs au dos), Lees-Melou (ménagé en raison de douleurs derrière la cuisse), Tameze (malade), Herelle et Cyprien (suspendus). Une liste à laquelle s’ajoutent Nsoki, Ounas et Cissé (en phase de réathlétisation). Suite au revers face à Paris, concédé la semaine passée, le coach ne maintint que 5 joueurs de son précédent 11 de départ au coup d'envoi : Benitez, Dante, Sarr, Claude-Maurice et Ganago.

Le Gym se présenta donc à Strasbourg avec du sang neuf et un nouveau système : le 3-4-1-2.

Devant Benitez, la base défensive fut composée par Dante, escorté par les deux produits du centre de formation rouge et noir : Pelmard et Sarr.

Au milieu, Khéphren Thuram, 18 ans, fut titularisé pour la première fois en L1, et associé à Lusamba à la récupération. Atal occupa tout le couloir droit, Coly le gauche.

Claude-Maurice démarra en 10, en soutien du duo Myziane – Ganago.

Après l'expuslion de Coly (56'), Danilo entra à la place de Myziane et le Gym passa en 4-4-1, en losange, avec Danilo devant la défense et Ganago seul en pointe. 

Puis Srarfi remplaça Thuram, pour tenter un dernier coup dans la dernière demi-heure. 

Enfin Burner succéda à Pelmard.

Les résultats de la 11e journée

 

Le classement

 

A Strasbourg, La Meinau,
RC Strasbourg Alsace 1-0 OGC Nice (1-0 à la mi-temps)

11e journée de L1 - 26/10/2019

30 000 spectateurs environ

Arbitre : Mikael Lesage

Buts : Thomasson (23') pour Strasbourg

Avertissements : Lienard (37') pour Strasbourg ; Coly (50', 56'), Atal (63') pour Nice

Expulsion : Coly (56') pour Nice

RC Strasbourg Alsace : Sels - Simakan, Mitrovic (cap), Djiku, Caci - Fofana (Sissoko 78'), Bellegarde, Lienard, Thomasson (Lala 89') - Mothiba (Zohi 78'), Ajorque.

OGC Nice : Benitez - Pelmard (Burner 89'), Dante (cap), Sarr - Atal, Lusamba, Thuram (Srarfi 68'), Coly - Claude-Maurice - Ganago, Myziane (Danilo 59').

C.D.
Photos : J-M.P. / IconSport