Homepage OGC Nice offical website

Dos à dos

Nice 1-1 Lille

September 28, 2019

Dos à dos

Pas de vainqueur entre le Gym et Lille, dos à dos ce samedi, dans le cadre de la 8e journée de L1 (1-1).

Dos à dos, buste à buste, Niçois et Lillois sont sortis de cette 8e journée avec 1 point, un brin de satisfaction, et le sentiment qu'il y avait mieux à faire.

Une erreur, un regret : ainsi pourrait se résumer la première période des Aiglons. Rien ne vint mettre en grande difficulté le bloc rouge et noir durant les 45 premières minutes de jeu. Rien, sauf un contre des Dogues, mené à 100 à l’heure. Suite à une perte de balle de Atal, les Nordistes firent mouche sur un modèle d’attaque rapide, conclue « d’un pied de maître » par Araujo (1-1, 24’).

Avant cela, ils se montrèrent dangereux, certes. Mais le Gym sut résister, en bloc, plus bas qu’à l’accoutumée, avec des lignes serrées. Un pari « contre-nature », mais un pari qui s’avéra payant. La preuve : Coly récupéra un ballon, transmit à Lusamba, qui relaya vers Dolberg. Le Danois conclut avec la « froideur » du Nord, tranquillement, comme à la parade (1-0, 13’).


Avant cela, dans un premier temps, le Gym souffrit, mis à mal par un adversaire « Ligue des Champions », apôtre des transitions rapides, qui misa sur un Osimhen mobile et adroit. Puis le Gym se rebella, suivant le chemin d’un Cyprien de tous les combats et d’un Lusamba inspiré et entraînant. Des occasions intervinrent des deux côtés, mais les blocs se neutralisèrent. Chacun dans son style, chacun avec ses armes, les deux groupes rivalisèrent, mettant l’autre à mal mais pas à la faute. Cyprien frôla le 2-0 sur coup-franc (15’), tout comme Atal, après un relais avec Dolberg (19’). En face, Yazici frappa hors-cadre, mais les Dogues, appuyés sur la vitesse de leur pointe nigériane, firent planer le danger sur la cage de Benitez.

Claude-Maurice manqua le cadre, le Gym prit la pression dès le retour des vestiaires, mais la rencontre demeura équlibrée. Atal (51') enleva trop sa frappe, prouvant que les locaux, malgré l'adversité, restèrent dans le match. 

Bloc à bloc, Sudistes et Nordistes se testèrent. Personne ne prit le dessus. Les hommes de la côte défendirent bas. Cependant, ils s'appliquèrent à sortir propre, en prenant appui sur un Dolberg à l'aise et entreprenant. 

En contre et en profondeur, Osimhen manqua la balle de break (66'). Ce mouvement fut le dernier "coup d'éclat" à contempler et malgré quelques opportunités de part et d'autre, plus rien ne fut inscrit.

Les choix de Patrick Vieira

Comme à son habitude depuis le début de saison, Patrick Vieira attaqua en 4-3-3. 

Devant Benitez, Pelmard et Nsoki composèrent la charnière ; Burner et Coly prirent les ailes. 

Au milieu, le triangle Lusamba - Cyprien - Lees-Melou débuta. 

Le trio de tête fut composé d'Atal, Dolberg et Claude-Maurice. 

Devant, Claude-Maurice céda sa place à Ganago avant l'heure de jeu ; Atal à Myziane en fin de match (87'). 

Enfin Danilo remplaça poste pour poste Lees-Melou (90+3').

Les résultats de la 8e journée

 

Le classement

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-1 Lille OSC (1-1 à la mi-temps)

8e journée de L1 - 28/09/2019

18 295 spectateurs

Arbitre : Clément Turpin

Buts : Dolberg (13') pour Nice ; Araujo (24') pour Lille

Avertissements : Lusamba (30'), Danilo (90+3' ) pour Nice ; Gabriel (14') , André (58') pour Lille

OGC Nice : Benitez - Burner, Pelmard, Nsoki, Coly - Lusamba, Cyprien (cap), Lees-Melou (Danilo 90') - Atal (Myziane 87'), Dolberg, Claude-Maurice (Ganago 58').

Lille OSC : Maignan - Pied, Fonte (cap), Gabriel, Reinildo - André, Soumaré - Araujo (Xeka 79'), Yazici (Ikoné 50'), Bamba - Osimhen (Rémy 89').