Homepage OGC Nice offical website

Le Gym manque son derby

Monaco 3-1 Nice

September 24, 2019

Le Gym manque son derby

Ce mardi, le Gym est passé à côté de son derby. En déplacement chez le voisin monégasque, il s'est incliné (3-1) à l'occasion de la 7e journée.

La physionomie

« Un derby ne se joue mais se gagne », dit le dicton. La gagne se conquiert par le jeu, devrait-on ajouter. Et ce mardi, les Aiglons ont manqué de consistance dans leur partition pour pouvoir inquiéter l'ASM. Ce qui, au-delà des points, laisse quelques regrets et une pointe d'amertume.

En première période, alors qu’il réalisa 20 bonnes premières minutes, le Gym se fit secouer et se retrouva logiquement mené, sur un but somptueux d'un Golovin diabolique, fruit d’un corner joué à 3 par les Asémistes (1-0, 22’). L’addition aurait pu être plus corsée dans la minute d'après, si M. Lesage, aidé par la vidéo, n’avait pas levé son drapeau pour un hors-jeu de Martins sur le but de Slimani (30’).

Dans le même système mais avec Ounas au coeur de la bataille (voir ci-dessous), les Aiglons manquèrent globalement de liant, ce que leur entame et une énorme occasion de Claude-Maurice (déviée par Lecomte) ne permirent de deviner. Pourtant le 5-3-2 monégasque laissa des espaces dans le dos des latéraux et Atal livra un duel acharné à Gil Dias avant la pause. A chaque fois que l’Algérien prit le dessus, les siens se procurèrent de bonnes opportunités, sans les mettre au fond (Tameze tomba sur Lecomte à la 13’, et le centre de Youcef trouva le portier en fin de période). Mais le latéral gauche du Rocher se montra solide et appliqué, avant de céder sa place à la pause - visiblement sur blessure.

S’il laissa planer le danger sur le but rouge et blanc lors de la 1ère moitié du match – comme l’illustra une tête au-dessus de Nsoki à la suite d’un corner de Cyprien (37’) -, le groupe du Comté fut en difficulté dans l’entrejeu, où la force de Bakayoko, la liberté et la justesse de Golovin le mirent à la peine.

Contraint de prendre des risques, il se découvrit en évoluant très haut, et il fallut que Pelmard use de sa vitesse pour couper Augustin, qui partit seul au but (41’), pour permettre aux siens de ne pas être breakés. 

A la pause, la donne fut claire : Nice allait devoir hausser le ton pour l’emporter.

Ce fut sur une phase arrêtée que Nice se refit la cerise, lorsque Burner, en embuscade, profita d'un corner repoussé pour décocher une frappe surpuissante dans la lucarne de Lecomte (54'). 


Malheureusement, l'OGC Nice, malgré le soutien de son 12e homme, ne profita pas de cette égalisation pour prendre de l'élan. Il continua à éprouver des difficultés à développer son football, gêné par un bloc bien en place. Puis il commença à tirer la langue. Sévèrement.

Cette difficulté atteignit son paroxysme lorsque Monaco reprit l'avantage. Slimani partit en profondeur, résista, puis servit parfaitement Golovin. Toujours aussi libre dans ses mouvements, l'international russe, sorti de son milieu, ajusta Benitez pour s'offrir un doublé (2-1, 74'). 

Cette fois, la messe fut dite. Golovin, encore lui, intercepta une passe d'Atal, transmit à Ben Yedder, et l'international français conclut le match (3-1, 79').
 

Les choix de Patrick Vieira

Comme depuis le début de la saison, Patrick Vieira fit démarrer le Gym en 4-3-3.

Devant Benitez, la défense à 4 fut composée de droite à gauche par Burner, Pelmard, Nsoki et Sarr, de retour dans le 11 de départ pour la première fois depuis Amiens.

Au milieu, Cyprien garda son poste de sentinelle, avec Tameze en tant que relayeur droit. Le coach fit reculer Ounas en 8, à la baguette.

Enfin devant, Claude-Maurice démarra pour la 1ère fois avec les couleurs rouge et noir, à gauche de l’attaque. Dolberg occupa l’axe et Atal le couloir droit.

A une petite demi-heure de la fin, le coach Vieira lança Ganago en pointe, à la place de Dolberg. Boudaoui entra à la place d'Ounas, sorti sur civière, pour donner de la densité et du souffle au milieu rouge et noir.

Enfin Lees-Melou succéda à Sarr dans le dernier quart d'heure, ce qui fit glisser Atal à gauche de la défense. 

Le programme de la 7e journée

Le classement provisoire

C.D.

A Monaco, stade Louis-II,
AS Monaco 3-1 OGC Nice (1-0 à la mi-temps)

7e journée de L1 - 24/09/2019

12 000 spectateurs environ

Arbitre : Mikael Lesage 

Buts : Golovin (28', 74'), Ben Yedder (79') pour Monaco ; Burner (54') pour Nice

Avertissements : Martins (23') pour Monaco ; Dolberg (24'), Nsoki (25') pour Nice

AS Monaco : Lecomte - Martins, Jemerson, Maripan, Badiashile, Gil Dias (Ballo-Touré 46') -Fabregas (cap) (Silva 87'), Bakayoko, Golovin - Slimani, Augustin (Ben Yedder 60').

OGC Nice : Benitez - Burner, Pelmard, Sarr (Lees-Melou 78'), Nsoki - Tameze, Cyprien (cap) - Atal, Ounas (Boudaoui 63'), Claude-Maurice - Dolberg (Ganago 63').