Homepage OGC Nice offical website

Nice arrache sa victoire

Nice 2-1 Amiens

August 10, 2019

Nice arrache sa victoire

Grâce à deux buts venus de sa charnière centrale, l'OGC Nice a entamé de la meilleure manière sa saison. Une victoire méritée, bien que contrariée en fin de match par l'égalisation amiénoise, jusqu'au coup de tête victorieux de Dante à la dernière minute du temps additionnel. Et c'est encore meilleur ainsi.

Lyon en avait fait la démonstration la veille en corrigeant Monaco au Louis II. Nice l’a confirmé le lendemain à l’Allianz Riviera. Une préparation ne se lit pas nécessairement dans le résultat brut, et parfois brutal, de ses sorties amicales.

Dans l’heure qui avait suivi la large déconvenue à Wolfsburg (8-1), Patrick Vieira avait rassuré, promettant que son équipe serait prête pour ses retrouvailles avec son public, à l’ouverture du championnat.

Samedi soir, dans la moiteur du mois d’aout, ses joueurs en ont fourni une illustration convaincante durant une première période enlevée, riche de 8 tirs (à 2) et d’une nette emprise sur le jeu.

Cyprien (11e) et Ganago (18e) ont allumé les premières mèches, d’abord de loin, avant une récupération haute de Tameze conclue par une frappe appuyée de Myziane sur laquelle Gurtner s’est bien couché (25e).

L’expulsion de Gnahoré pour une succession de vilains gestes (17e et 27e) n’a fait qu’accentuer le sentiment que la rupture était proche côté amiénois.

Il ne manquait qu’un petit quelque chose. Et il est venu de l’un des Nissarts de la troupe de Patrick Vieira. D’une légère déviation sur une frappe pleine de hargne de Le Bihan, Christophe Hérelle n’a laissé aucune chance au portier picard (1-0, 32e).

La volonté d’accélérer le jeu en limitant au maximum les touches de balle s’est faite encore plus sentir au fil de la mi-temps, tandis que la base azuréenne, cimentée par le capitaine et encore renforcée par un milieu solide n’avait laissé que quelques miettes derrière aux hommes de Luka Elsner.

A l’avantage à la pause, d’une courte tête au score mais avec les bras, les jambes et le reste au regard du contenu du match, les Aiglons ont plus été dans la gestion en deuxième période.

Avec un peu moins de gaz, et malgré les remplacements rapides de Walter et Myziane par Sylvestre et Srarfi (53e), le Gym s’est moins porté vers l’avant, s’est moins servi de sa supériorité numérique.

Titulaire pour la première fois et appliqué, Clementia n’a pourtant pas tremblé jusqu’à l’égalisation adverse. Mais celle-ci est quand même venue, tout en étant évitable au possible, avec une mauvaise relance puis une perte de balle dans la zone de vérité. Akolo finissant le travail, en finesse (1-1, 80e).

Avec tout à refaire et peu de temps pour l’accomplir, tout s’est joué dans la tête. Et notamment celle de Dante. Un coup de casque victorieux du Brésilien sur un corner de la dernière chance botté par Cyprien, au bout du bout du temps des arrêts de jeu (2-1, 90+5e). On vous laisse imaginer la liesse…

L.O.

La prochaine journée

Avant d'accueillir Marseille (le 28), les Aiglons prendront la route de Nîmes (en déplacement ce dimanche soir au Parc), samedi 17 à 20h.

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-1 Amiens SC (1-0 à la mi-temps)

1ère journée de L1 - 10/08/2019

17.719 spectateurs

Arbitre : Jérémie Pignard

Buts : Herelle (32e) et Dante (90+5e) pour Nice, Akolo (80e) pour Amiens

Avertissements : Le Bihan (76e) et Dante (90e+5) à Nice, Monconduit (6e), Gnahoré (17e), Guirassy (76e) à Amiens

Expulsion : Gnahoré (27e) à Amiens

OGC Nice : Clémentia, Burner (Sacko 88e), Herelle, Dante, Sarr, Tameze, Cyprien, Walter (Sylvestre 54e), Myziane (Srarfi 55e), Le Bihan, Ganago.

Amiens SC : Gurtner- Jallet, Gouano, Lefort, Aleesami - Monconduit (Zungu 78e), Blin, Gnahoré- Otero (Akolo 63e), Guirassy, Timité (Ghoddos 73e)