Homepage OGC Nice offical website

Episode 5 : Paul Wade

Jeunes pousses

June 21, 2019

Episode 5 : Paul Wade

7 jeunes joueurs issus du centre de formation sont apparus avec l'équipe première du Gym lors de la saison 2018-19. En cette intersaison, retour sur les nouveaux visages du club rouge et noir. Episode 5 : Paul Wade.

« Moi c’est Paul, 18 ans. Je suis né à Cagnes-sur-mer, j’ai fait toutes mes classes ici ». Comme Andy Pelmard et Lamine Diaby-Fadiga, il est un produit du Gym. Une pousse locale qui a grandi dans le département et affûté toutes ses armes – ou presque – chez les Aiglons.

Membre de la génération 2000, Paul Wade a effectué ses grands débuts en L1 face à Lyon, quand le Gym s’offrait le scalp du dernier 8e de finaliste de la Ligue des Champions, pendant 8 minutes à l’Allianz Riviera (1-0). « Sur le coup, je ne me suis pas trop rendu compte, car tout est allé très vite. Je suis rentré milieu droit pour défendre et aider Patrick (Burner). Par contre 2 ou 3 jours après, une fois que j’y ai repensé, je me suis quand même dit que c’était une grande fierté. Le stade était plein, il y avait des gros joueurs sur la pelouse, mes parents en tribunes. Oui, c’était quelque chose. Surtout quand ça fait 7 ans que tu portes ce maillot... »


Ramasseur de balle pour la Der’ du Ray


7 ans, c’est beaucoup. Surtout quand on va sur ses 19 printemps. Fils d’un bon milieu de terrain ayant évolué à l’AS Vence, Paul ne connaît qu’un autre maillot dans son parcours : celui du Cros-de-Cagnes, le club de ses débuts. A 12 ans, il franchit le Var pour enfiler la tunique rouge et noir. Suivront la préformation, la section sport-études au Parc Impérial et le centre, en externe. Un privilège, selon le jeune homme. « J’habite à St-Laurent. Avoir une famille à côté, voir mes parents tous les jours, c’est une chance, une force et un luxe ».

Le débit de la voix ne s’accélère jamais. Pourtant tout est allé plus vite que prévu pour celui qui était encore « ramasseur de balle lors de la Der’ du Ray». Celui qui se souvient du Gym d’avant, d’un « but d’Eysseric contre Paris », de l’ancien centre. Celui qui s’était fixé un objectif en début d’exercice : « Être bon en jeune pour, pourquoi pas, aller m’entraîner avec les pros ». Objectif atteint pour ce milieu technique et puissant, pourvu d’un Bac STMG, ayant alterné entre les U19 – avec qui il a régulièrement porté le brassard – et la N2 cette saison, avant de monter s’entraîner avec les pros à l’automne, de se blesser et de revenir en réserve lors de l'épilogue de l'année foot.